Elle vole un ordinateur portable et se fait photographier «à distance» par la victime

L’ordinateur a été volé au cours d’un cambriolage dans une habitation, située Neerstraat à Zwijndrecht. À la requête du procureur du Roi d’Anvers, la police fédérale a diffusé une série de photographies prises à partir de l’ordinateur volé. On y voit une femme portant un pyjama et un peignoir devant un canapé, occupée à boire. La police demande aux personnes pouvant identifier cette femme de se signaler «afin de remonter aux auteurs de ce vol».

Pour la Commission de la protection de la vie privée, cette démarche ne pose pas de problème puisqu’elle repose sur une base légale. «Un magistrat ou un juge d’instruction peut en effet autoriser la diffusion de telles images», explique-t-on. La Commission précise que le magistrat ou le juge d’instruction doit toutefois évaluer la gravité des faits sur lesquels porte l’enquête avant d’autoriser la diffusion de telles images.

En revanche, le propriétaire d’un laptop volé muni d’un logiciel de suivi n’est nullement autorisé à diffuser par lui-même des images prises par son ordinateur, met en garde la Commission. Il doit donc transmettre ces images à la police.