Retrait automatique du permis en cas de récidive d’une même infraction: le texte en débat au Parlement

Atlan Irgel qui commet une faute grave sur l’autoroute alors qu’il n’a pas encore été condamné pour avoir fauché mortellement 2 personnes quelques mois plus tôt, voilà ce que ne veut plus le Secrétaire d’Etat à la Mobilité Melchior Wathelet.

Un texte sera prochainement débattu sur ce sujet, au Parlement. Il devrait être d’application avant la fin de l’année.

Que prévoit-il ? Que la répétition d’une série d’infractions graves (comme le délit de fuite, les excès graves de vitesse, la conduite sous l’emprise d’alcool, notamment) soit punie plus sévèrement. En cas de récidive dans une période de 3 ans, il y aurait retrait automatique du permis de conduire.

Les explications complètes dans les journaux Sudpresse de ce samedi.