Enceinte de son fils, une mère de 40 ans trouve normal de l’épouser après avoir dépensé beaucoup d’argent pour l’élever seule

Betty Mbereko et Farai Mbereko, mère et fils, sont aujourd’hui mari et femme. Cette veuve depuis 12 ans est, de son propre aveu, amoureuse de fils qui l’a mise enceinte.

Après la mort de son mari, Betty Mbereko a refusé d’épouser le frère de son défunt époux, comme il est coutume de le faire au Zimbabwe. Mais, enceinte de six mois, elle a décidé d’officialiser la relation qu’elle entretient avec son fils.

« Permettez-moi de profiter des fruits de ma sueur »

Convoquée par le Conseil des sages, le tribunal de son village, elle a déclaré qu’elle trouvait légitime, après avoir élevé son fils seule, de récolter le fruit de ses efforts.

« Je m’efforçais seule d’envoyer mon fils à l’école et personne ne m’a aidé. Maintenant, vous voyez que mon fils travaille et vous m’accusez de faire quelque chose de mal… Permettez-moi de profiter des produits de ma sueur » a-t-elle expliqué.

Le fils, quant à lui, trouve plus sain de rendre cette situation officielle afin que sa mère ne soit pas accusée d’inceste.

Les sages du village leur ont posé un ultimatum : cesser cette relation ou partir. Ils ont choisi la deuxième solution.