Jean-Paul Belmondo a mis Barbara Gandolfi à la porte de leur grosse villa d’Ostende

Avouons que la situation était loin d’être claire. Résumons pour être compréhensible : en 2008, Bébel rachète à Barbara Gandolfi et à Frédéric Vanderwilt, la grosse villa blanche du nº1 de la Vogelzand Dreef à Ostende. Le prix : 700.000 euros.

Frédéric, c’est l’ex de Barbara. Mais il continue à vivre avec elle, avec les deux enfants, et aussi avec ses deux nouvelles compagnes !

Et le fait que Bébel soit le nouveau propriétaire ne change rien.

Tout ce petit monde continue à tourner ainsi. Le train de vie est fastueux. Une Ferrari, une Aston Martin, une Cadillac, des immatriculations… à Dubaï ! Et sur la boîte aux lettres, le nom d’une douzaine de sociétés parmi lesquelles le plus grand club échangiste du pays à Renaix, où Barbara, parmi d’autres choses sans doute, tient la caisse.

Bref, si ce n’est que le vieil acteur passe de temps en temps à Ostende, rien n’a changé pour le couple Gandolfi/Vanderwilt…

En octobre dernier, Jean-Paul Belmondo annonce par la voix de son avocat qu’il met un terme à ses relations avec Barbara.

Sans que la vraie raison de la rupture soit avancée.

Tout ce qu’on devine, c’est que la séparation n’a pas lieu à l’amiable, loin de là.

Mais, malgré tout, la sulfureuse brune continuait d’habiter dans la luxueuse villa (neuf chambres et une piscine, tout de même). Mais là, elle va devoir déménager puisque l’icône du cinéma français a revendu son bien. Il n’a pas fait une mauvaise affaire : la maison est partie pour un peu plus que le prix auquel il l’avait achetée.

Et il semble bien que, contrairement à ce qui se dit, l’acteur n’avait pas fait d’onéreux travaux à l’intérieur du « petit palais », ni lorsqu’il l’a racheté, ni récemment pour le revendre.

La vente est sans doute le dernier acte de son étrange histoire avec la belle Barbara, une page sentimentale qui continue à laisser perplexes même les proches de Belmondo.

Peut-être trouveront-ils une explication dans les mots que Bébel prononçait lui-même il y a peu ?

« J’ai toujours été fasciné par les femmes, disait l’acteur. Dire que je les ai comprises, certainement pas. Nous vivons sur deux planètes différentes. Mais j’ai partagé avec celles que j’ai aimées des moments superbes et inoubliables… »

Désormais plus rien ne lie donc Jean-Paul Belmondo à sa playmate belge.

A-t-elle déjà plié bagage et quitté Ostende ? Pas sûr…

Sam Christophe