Cinq jours, souvent sous tente, devant Bercy pour voir Mylène Farmer

Toujours rousse malgré la blondeur platine qu'elle arbore sur l'affiche de la 6e tournée de sa carrière depuis ses débuts en 1984, la chanteuse foulait samedi soir la scène de Bercy pour la 35e fois. Chaque concert de la star qui fêtera ses 52 ans le 12 septembre, est un événement, tant celle-ci limite ses apparitions et concerts. Avec « Timeless », Mylene Farmer et son ancien compagnon Laurent Boutonnat à la mise en scène, livrent un show toujours aussi spectaculaire avec une débauche technique de premier ordre, marquée notamment par le recrutement de véritables robots-danseurs de 3 mètres de haut, symboles de l'ambiance futuriste de cette tournée inédite.

Lors de la mise en vente des billets, il y a plus d'un an, 156.000 places se sont envolées en quelques heures.

Depuis, plus de 420.000 billets ont été écoulés pour les 39 dates programmées. Samedi soir, la chanteuse a interprété pour la première fois sur scène plusieurs titres de ses deux derniers albums « Bleu Noir » (2010) et « Monkey Me » (2012), ce dernier opus sacré triple platine avec déjà 450.000 exemplaires.

En pleurs

Habillée par Jean-Paul Gaultier d’une première tenue conçue comme une « carapace double-peau » avec traîne de tulle, a expliqué en coulisses le couturier à l'AFP, Mylène Farmer a lancé son nouveau show avec « A Force de... ». Sur le tube « C'est une belle journée », la chanteuse était accompagnée des robots articulés et de ses six danseurs en jupe-bermudas. Mylène Farmer a changé de tempo pour une parenthèse romantique avec « Mad World », chanson du groupe Tears for Fears interprétée en duo avec un invité, le chanteur américain Gary Jules. En amazone avec cuissardes, mais aussi en mini-jupe vinyle rouge, la star est revenue à ses classiques endiablés dont « Désenchantée », « Sans contrefaçon » et « XXL », repris en choeur par la salle, avant le titre « Bleu noir » depuis une nacelle surplombant la fosse de plusieurs mètres. Tout au long du show, des images de synthèse inspirées de l'espace apparaissent sur un gigantesque écran vidéo sur toute la largeur de la scène. Cultivant son hypersensibilité, Mylène Farmer n'a pu retenir ses larmes à plusieurs reprises. Après un unique rappel à tout rompre, la chanteuse a disparu dans un panache de fumée. Après Bercy, où elle se produit jusqu'au 21 septembre, Mylène Farmer partira en tournée notamment chez nous.