En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Il faudra allumer un cierge de plus à la Basilique Saint-Pierre, ce dimanche… Car ça fait désormais quatre ans qu’on n’a plus battu Novak Djokovic à Wimbledon, lui, le tenant des titres 2011, 2014, 2015, 2018 et 2019. Ce vendredi, le fougueux Denis Shapovalov a bien tenté de bousculer le nº1 mondial, du haut de ses 22 ans et de son tennis de gaucher. Le Canadien a mené 3-5 dans la première manche, a eu 5 balles de break dans la 2e et encore 3 dans la 3e, mais c’est le nº1 mondial qui l’a emporté, à l’expérience, sur le score de 7-6, 7-5, 7-5 en 2h44.

Hormis un premier set concédé d’entrée (Draper), et en pleine glissade sur le Central, le Serbe a rendu une copie parfaite, ici. Une de plus après, celles à l’Open d’Australie et à Roland-Garros. Impressionnant ! « A ce stade de ma carrière, les Grands Chelems signifient tout pour moi », a-t-il encore répété, tout en continuant d’écrire l’histoire. « Et certainement, ici, le tournoi le plus spécial au monde. Le plus difficile est de rester dans l’instant présent, et je sais qu’il me reste à gagner un match, toujours particulier, car c’est une finale de Grand Chelem… »

Il faudra du cran pour renverser le nouvel Everest du tennis mondial. Ceci, même si Matteo Berrettini (9e mondial) a aussi fait le plein de confiance en dominant, trop facilement, la première demi-finale du jour.

Le pauvre Hubert Hurkacz (18e), pourtant tombeur de Federer, n’a pas résisté face à la pression du Romain, combinée à l’importance de l’événement. Tout juste, le Polonais s’est offert un baroud d’honneur en enlevant la 3e manche, au tie-break, après avoir concédé… 11 jeux d’affilée (!) de 2-3 dans le premier set à 6-3, 6-0, 1-0 en une petite heure… Un début de match catastrophique qu’il n’est pas parvenu à redresser, malgré le sursaut d’orgueil dans le 3e set : 6-3, 6-0, 6-7, 6-4, score final.

« Même quand j’ai perdu de manière un peu injuste ce troisième set, je ne me suis pas inquiété », confia le premier finaliste du jour. « Je sentais que j’étais le meilleur joueur ce vendredi, je me suis appliqué à maintenir mon tennis à niveau (NDLR : avec notamment 22 aces sur ce match et un record de 101 aces sur cette quinzaine) et ça a marché. ».

Ce dimanche, donc, il n’y aura pas 11 Italiens en finale à Londres, mais bien 12, avec la superbe quinzaine de Matteo Berrettini qui avait déjà enlevé le titre au Queen’s, avant de prendre la direction de la Church Road, à 20 km de Wembley…

Première finale en Grand Chelem pour l’Italien (la 30e pour Djokovic, la 7e à Wimbledon…) et tout premier Italien de l’histoire en finale à Wimbledon : c’est un énorme rendez-vous pour le Romain, avant cette fameuse finale de l’Euro de foot en soirée. Le sport transalpin peut vivre un sacré feu d’artifice ! « Je n’ai pas de mot pour exprimer ce que je ressens » a ajouté Berrettini. « Je n’ai même jamais rêvé de ce moment, tellement c’est encore plus grand qu’un rêve… Mais je vais devoir réaliser, car je l’ai fait, je suis en finale et c’est le plus beau jour de ma carrière, jusqu’à dimanche, je l’espère ! »

Énorme service, gros coup droit et un slice en revers qui fait aussi des dégâts, Matteo Berrettini a toutes les armes pour faire mal sur cette surface si particulière. Dès le début de cette quinzaine, on l’avait pointé parmi les gros outsiders de ce Wimbledon, et il a tenu son rang, grâce à des succès contre Pella, Van de Zandschulp, Bedene, Ivashka, Auger-Aliassime et Hurkacz (3 sets concédés en tout).

Peut-il dérégler la « machine » Djokovic, et ses 20 succès d’affilée à Wimbledon, le Serbe visant aussi à égaler les 20 sacres de Federer et Nadal ?

Il aura besoin du support de toute l’Italie, dès l’après-midi, pour un premier exploit à Londres, ce dimanche…

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ****** ******* ** ****** ** **** ** ** ********* ************* ** *********** *** *** **** ********** ****** *** ******* ***** **** ***** ***** ******** ** ********** **** ** ****** *** ****** ***** ***** ***** **** ** ***** ** ********* ** ******** ***** ********** * **** ****** ** ********* ** **** ******** ** **** ** *** ** *** ** ** *** ****** ** ******** ** ******** * ***** *** **** ** ********* ******* * ** * ****** ** ***** **** ** ** ** ****** * **** ** *** **** ******* ** **** ******* *** ***** ********* ** **************** *** ** ***** ** **** **** *** ** *****

****** ** ******* *** ********* *********** ********* ** ** ****** ******** *** ** ******** ** ***** * ***** *** ***** ********* **** *** ** **** ******* ****** ** ******** ************* ** ** ************** ********************* ********* ** ***** ** ** ********** *** ****** ******* ********** **** **** ************ ****** ****** ********** **** ** ********** *********** ************* ********** ************* **** ** ******* ** **** ******** ** ****** ** **** ********* *** ** ****** **** *********** ********* ** ** **** ******* ** ***** ** ****** ** ****** ******** ************ *** ******* *** ****** ** ***** *****************

** ****** ** **** **** ********* ** ****** ******* ** ****** ******** ***** ***** ** ****** ********** *** ******** * ***** **** ** ***** ** ********* ** ********* **** *********** ** ********* *********** ** *****

** ****** ****** ******* ****** ******** ******* ** ******** ***** *** ********* **** ** ** ******** ** ******* ********* ** ************** ** **************** **** ****** ** ******** ******* ****** ** ****** *********** ** ******** ** ** ******* ** ********** ****** ***** ************ ** **** ************ *** ** *** **** ** ******* *** ** **** **** *** ** *** ****** ******** ** ****** ** ***** ************** ******* ******* *** ******* ** ********** ******* ** ******* *********** **** ** ** ********** **** **** **** **** ***** ******

************* ***** ****** ***** ** ******** ** *** ******* ** ********** **** ** ** ** **** *** ******************* ****** ** ******* ********* ** ***** ********** ******* *** ********** ** ******** ****** ** ********* ** ** **** ********* ** ********* *** ****** ** ****** ************ **** ********* ** **** *** ** ***** ** ** ****** ** *** **** *** ***** ********** ** *** * *****************

** ********* ***** ** ***** **** *** ** ******** ** ****** ** ******** **** **** *** **** ** ******* ********* ** ****** ********** *** ***** ****** ******* ** ***** ** ********** ***** ** ******* ** ********* ** ** ****** ***** ** ** ** ** **********

********* ****** ** ***** ****** **** *********** *** *** **** ********* ** ** ** ************* ** **** ******* ******* ** ************ ** ****** ** **************** ******* ** ******* *********** **** ** ******* ***** ***** ******* ****** ** ******** ** **** ** ******** ** ***** ********** **** ***** ** ****** *** ******************* ********** ****** *** ** *** **** ******** ** *** ** *************** * ******* *********** ********** ****** ***** ****** ****** ** ** ******* ********* ******* ****** **** ***** ******* ******** **** ** **** ****** ********** *** ** ****** ***** ** **** ** ****** ** ******* ** **** **** **** ** ** ********** ********** ********* ** **************************

******* ******** **** **** ***** ** ** ***** ** ****** *** **** ***** *** ********* ****** ********** * ****** *** ***** **** ***** *** *** ***** ******* ** ************** **** ** ****** ** ***** ********** ** ********* ******* ***** *** **** ********* ** ** ********** ** ** * **** *** ***** ****** ** *** ******* ****** ****** *** ** *********** ******* ******** *************** ** ******* ** **** ********** ** ******

******* ********** ** *********************** ********* ** *** ** ******* ************ ** ********** ** ***** ****** ***** ** ******* *** ** ****** ** ******* ** ************

** **** ****** ** ******* ** ***** *********** **** **************** **** ** ******* ******* ** ******** ** ***********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles