En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Inondations en Entre-Sambre et Meuse: suivez la situation près de chez vous

La situation était déjà catastrophique pour les habitants du sud de l’Entre-Sambre et Meuse ce mercredi. Les pluies de la nuit dernière n’ont rien arrangé, au contraire. Les pompiers et secouristes sont sur tous les fronts, des villages sont inaccessibles, les habitants se réveillent les pieds dans l’eau…

Ce jeudi, les régions de Couvin, Chimay, Philippeville, Viroinval sont particulièrement touchées par les intempéries. La situation était déjà alarmante ce mercredi, mais les pluies de la nuit passée n’ont rien arrangé, au contraire. Le village d’Olloy (Viroinval) est particulièrement touché. Il n’est plus possible de s’y rendre tant le niveau de l’eau est haut. La commune conseille aussi de faire attention sur la route entre Treignes et Nismes, où de nombreuses flaques d’eau se sont formées.

À la sortie de Mariembourg en direction de Nismes, la Brouffe est largement sortie de son lit, inondant les prairies et la voirie, mais également quelques maisons, dont le restaurant « Tchck Tchick ».

de videos

La chaussée de Philippeville est, du coup, interdite à la circulation à la sortie du village, en direction de Couvin et Nismes.

Du côté de Couvin, ce matin, l’Eau Noire n’était pas sortie de son lit dans le centre-ville, mais le débit du cours d’eau était impressionnant.

De nombreux villages sont sous eau et la circulation y est pratiquement impossible.

C’est notamment le cas à Sautour, dans l’entité de Philippeville, où l’Hermeton a débordé et bloque deux des quatre principales voies d’accès au village.

de videos

Une camionnette d’Ores a, par exemple, tenter de franchir une énorme zone d’eau, mais son chauffeur s’est ravisé au milieu du gué, faisant marche arrière pour éviter de noyer son moteur.

La Nationale 5, notamment à Laneffe, Somzée, Gourdinne et Tarcienne, est par endroits recouverte d’énormes étendues d’eau.

de videos

Le rond-point de l’avion a Florennes est actuellement interdit à la circulation. Il est également impossible de rejoindre Philippeville depuis Florennes et Hemptinne.

Les villages de Fairoul, Thy-le-Baudoin et Morialmé sont fermés à la circulation.

Chastrès et Yves-Gomezée à Walcourt sont également concernés

.

À Yves-Gomezée, tout le bas du village est inondé. Par dépit, les gens ne prennent même plus la peine de racler leur maison. Certains habitants ont jusqu’à un mètre d’eau dans leur maison. Une habitante témoigne   : «   L’eau sort par les prises électriques. C’est horrible.   » La jeune femme est au bout de sa vie. Tout le bas du village est détruit. Les gens tentent bien que mal d’évacuer l’eau par les fenêtres, mais plus ils en jettent, plus il en rentre. Au moins cinq équipes de la police FloWal sont sur place.

À Fraire (Walcourt), des habitants à l’aide de plaque d’isolant ont tenté de faire barrage, pour que l’eau n’atteigne pas les habitations.

de videos

de videos

Dans le nord de la province, plusieurs interventions sont en cours à Jemeppe-sur-Sambre, Sambreville et Sombreffe. Certains villages de la commune de Mettet sont aussi lourdement touchés. À la sortie du centre-ville de Mettet, la police et les ouvriers communaux sont intervenus pour placer des sacs de sable suite aux coulées venant des villages environnants.

Une partie de la N98 entre Sombreffe et Velaine-sur-Sambre est sous eau.

À Sambreville, plusieurs habitations de la rue de Pêcherie à Auvelais, ont été traversées par un torrent d’eau et de boue. L’eau a dévalé la rue pour arriver rue du Pont-Sainte-Maxence qui était partiellement inondée. Une équipe d’ouvrier de la commune de Sambreville était sur place.

de videos

À Vitrival (Fosses-la-Ville), le petit ruisseau, «   Laide Ciette   », est totalement sorti de son lit, comme en témoigne les photos. Le ruisseau qui va se jeter dans le Ruy de Fosses s’est élargit de plusieurs mètres.

D’ailleurs, en aval, les prairies qui longent le ruisseau à Arsimont sont complètement inondées.

>>Cet article sera régulièrement mis à jour dans la journée.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo