En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Maintenant que l’eau s’est retirée de la plupart des zones sinistrées, les communes peuvent enfin commencer à dresser le bilan des dégâts. Et ils sont, comme on pouvait s’y attendre, considérables. La province de Liège est celle qui a payé le plus lourd tribut. Aywaille, Chaudfontaine, Comblain-au-Pont, Esneux, Trooz et Liège, soit les communes les plus impactées, comptabilisent ainsi à elles seules près de 30.000 habitants touchés par ces inondations exceptionnelles ! Des sinistrés à des degrés divers évidemment. Si certains ont ainsi tout perdu, d’autres ont par contre déjà pu réintégrer leur habitation. Mais les chiffres restent éloquents. Proportionnellement, c’est la commune de Trooz qui a été la plus touchée. Selon les chiffres dévoilés ce mercredi par l’administration, 47 % de la population a été impactée, soit 4.000 personnes, par ces crues exceptionnelles. Et, parmi celles-ci, 600 doivent d’ores et déjà être relogées à long terme. Esneux, notamment à cause de ses campings résidentiels situés en bord d’Ourthe à Hony et Méry qui ont été complètement détruits, font leurs comptes. Ajoutés aux dégâts causés par ces intempéries dans les centres d’Esneux et de Tilff, on en arrive actuellement à un bilan de 4.600 sinistrés. Soit quasiment un tiers de la population totale…

Chaudfontaine n’est pas en reste, sachant que le bilan n’a cessé de s’alourdir ces derniers jours. Pour l’instant, il est arrêté à 4.100 sinistrés et 1.950 logements touchés. À Comblain-au-Pont, on estime actuellement qu’un quart des logements de la commune ont été endommagés, soit entre 5 et 600 habitations. Près de 1.200 personnes ont ainsi été sinistrées à des degrés divers.

Verviers et Pepinster dévastées

À Aywaille, commune légèrement plus épargnée que ses voisines, on totalise quand même un millier de logements touchés, et le double en termes d’habitants.

Dans la vallée de la Vesdre, en région verviétoise, les dégâts matériels et humains sont colossaux. Les logements inhabitables se comptent par milliers. Il y en aurait au moins mille à Limbourg, des centaines à Pepinster… On en dénombre environ 150 à Baelen. À Verviers, le décompte est plus précis : 5.136, selon les derniers chiffres. Le nombre de personnes à reloger donne aussi une idée de l’ampleur du drame. Ils seraient quelque 10.000 à Verviers, au moins 100 à Limbourg et environ 2.000 à Pepinster.

Toujours dans la province de Liège, le bourgmestre de Wanze estime à 3.000 les personnes impactées peu ou prou. Son homologue à Hamoir parle d’environ 400 maisons sinistrées sur la commune, avec des dégâts plus ou moins graves et plusieurs dizaines de personnes à reloger.

La province de Luxembourg a été particulièrement touchée par les intempéries, surtout dans le nord. « On parle d’environ 500 maisons touchées sur la commune », note Nicolas Grégoire, bourgmestre faisant fonction de la commune de Marche. De gros dégâts à Durbuy également. « Si on compte les maisons ainsi que les caravanes de seconde résidence, les habitations impactées se comptent par centaines ». Toutes les habitations de la traversée de Rendeux ont aussi été touchées. « Ainsi que des dizaines d’autres maisons dans des villages de la commune », explique le bourgmestre Cédric Lerusse. Erezée faisait également partie de ces communes touchées. « Globalement, une cinquantaine d’habitations sont concernées », estime le bourgmestre Michel Jacquet. Du côté de La Roche, plus de 350 habitations sont concernées. À Hotton, le bilan est lourd et serait même le plus important de la province. « On parle de 1.100 maisons touchées mais il faut aussi ajouter les centaines de caravanes touchées », dévoile Jacques Chaplier, bourgmestre de Hotton.

Du côté de la province de Namur, on estime à un millier le nombre de personnes à reloger, l’essentiel sur Rochefort et dans une moindre mesure Houyet. Quelques dizaines d’habitations sont non réparables.

Tristesse stéphanoise

Le Brabant wallon panse surtout ses plaies à Wavre, Grez-Doiceau, Ottignies, Mont-Saint-Guibert et Court-Saint-Étienne. Les chiffres les plus durs nous viennent de cette dernière. Ici, c’est grâce à un toutes-boîtes distribué au lendemain des inondations que la Commune a pu réaliser une estimation des dégâts. En tout, ce sont 500 personnes qui ont dû être relogées au lendemain des inondations. « Au total, 1.200 habitations ont été touchées et deux écoles, 720 ont une cave inondée et 480 ont eu leurs rez-de-chaussée inondés », confie Mary-Line Romaine, échevine des Affaires sociales.

Le Hainaut fait aussi ses comptes. C’est à Aiseau, Châtelet et Gerpinnes que la situation a été la pire.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

********** *** ******* ******* ******** ** ** ******* *** ***** ************ *** ******** ******* ***** ********* ** ******* ** ***** *** ********* ** *** ***** ***** ** ******* ***** ********* *************** ** ******** ** ****** *** ***** *** * ***** ** **** ***** ******* ********* ************** ***************** ******* ***** ** ******* **** *** ******** *** **** *********** ************** ***** ** ***** ****** ***** ** ****** ********* ******** *** *** *********** ********************** *** ********** ** *** ******* ****** ************ ** ******** *** ***** **** ****** ********** *** *** ****** ****** ** ************ **** *********** **** *** ******** ******* *********** ******************** ******* ** ******* ** ***** *** * ***** ** **** ********* ***** *** ******** ********** ** ******** *** ******************* ********* ** ** ********** * ***** ********** **** ***** ********** *** *** ***** **************** *** ***** ********** *** ******* ******** ** ****** ***** ********* ** **** ****** ******* ********* ** ***** ** *** ******** ************* ******* ** **** ********** ** **** ** ***** *** *** ***** ************* ********** **** ***** ******** ******** *** ******** ******* *** *** ************ **** *** ******* ********** ** ** ****** ** ** ****** ************ ** ** ***** ** ***** *********** **** ********* ** ***** ** ** ********** *********

************* ******* *** ** ****** ******* *** ** ***** ***** ****** ** ************ *** ******** ****** **** ************ ** *** ******** ** ***** ********** ** ***** ********* ********* ** ***************** ** ****** ************ ******* ***** *** ********* ** ** ******* *** ***** ************ **** ***** * ** *** ************ ***** ** ***** ********* *** ***** ***** *********** ** *** ******* *******

******** ** ********* ***********

** ********* ******* ************ **** ********** *** *** ********* ** ******** ***** ***** ** ******* ** ********* ********* ** ** ****** ** ****** **************

**** ** ******* ** ** ******* ** ******* ************* *** ******** ********** ** ******* **** ********** *** ********* ************ ** ******** *** ********* ** * ** ****** ** ***** ***** ** ********* *** ********* ** ************ ** ** ********* ******* *** ** ******* ** ********* ** ********* *** **** ************** ****** ***** *** ******** ********* ** ****** ** ********* ** ******* ***** ***** *** ***** ** *********** ** ****** *** ******** ******* ****** ** ********* ** ***** *** ** ******** ** ******* ***** ** **********

******** **** ** ******** ** ******* ** *********** ** ***** ****** ** ***** *** ********* ********** *** ** ***** *** ********* ** ****** ***** *********** *** ******* *********** *** ** ******** **** *** ******** **** ** ***** ****** ** ********* ******** ** ********* ** ********

** ******** ** ********** * ***** ***************** ******** *** *** ************* ******* **** ** ***** ********** ***** *********** *** ******* ********* *** ** **************** **** ******* ********** *********** ******* ******** ** ** ******* ** ******* ** **** ******** ** ****** *********** ********** ** ****** *** ******* ***** *** *** ********* ** ******* *********** *** *********** ********** ** ******** *** ****************** ****** *** *********** ** ** ********** ** ******* *** ***** ***** ********** ************* *** *** ******** ********** ******* **** *** ******** ** ** **************** ******** ** *********** ******* ******** ******* ******* ********** ****** ** *** ******** ********** ******************** *** ************ *************** **** ******************** ****** ** *********** ****** ******** ** ****** ** ** ****** **** ** *** *********** **** ************ ** ******* ** ***** *** ***** ** ****** ***** ** **** ********* ** ** ********* ********** ***** ** ***** ******* ********* **** ** **** ***** ******* *** ********* ** ********* ****************** ******** ******* ********* *********** ** *******

** ****** ** ** ******** ** ****** ** ****** ** ** ******* ** ****** ** ********* ** ******** ************* *** ********* ** **** *** ******* ****** ******* ******** ******** *************** **** *** ************

********* ************

** ******* ****** ***** ******* *** ****** ** ****** ************* ********** ****************** ** ********************* *** ******** *** **** **** **** ******** ** ***** ********** **** ******* ****** ** ** ************** ********** ** ********* *** *********** *** ** ******* * ** ********* *** ********** *** ********* ** ***** ** **** *** ********* *** *** *** ***** ********* ** ********* *** ************ ********** ****** ***** *********** *** ***** ********* ** **** ******** *** *** *** **** ******** ** *** *** ** ***** **************** ***************** ****** ********* ******** ********* *** ******** *********

** ******* **** ***** *** ******** ******* ** ******* ********* ** ********* *** ** ********* * ***** ** *****

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles