Jo Williams trouve un renard sur le lit de sa fille: l’animal était en train... de lui lécher le visage

Jo Williams est avocate à Londres. Quand les faits ont eu lieu, elle travaillait dans sa grande maison. Soudainement, elle a entendu un bruit étrange venant de la pièce mitoyenne à son bureau, la chambre de sa fille. Cette maman de quarante ans s’est alors ruée dans la chambre de sa petite Ava et a découvert un renard sur son lit en train de lui lécher le menton et la bouche. « Quand je suis entrée dans la chambre, il a jeté un regard vers moi puis a continué à lécher le visage de ma fille. Pendant quelques secondes, je n’ai pas bougé d’un pouce, j’étais tellement terrifiée » raconte la maman sous le choc au Daily Mail.

« Je me suis ruée vers Ava et l’ai sortie de la chambre. Le renard n’a pas voulu quitter la pièce avant une autre bonne demi-heure, il a tout dérangé sur son passage » poursuit-elle. Heureusement, Ava est restée endormie tout du long et n’a pas été blessée. « Ma petite fille n’a aucun souvenir de cette attaque car elle était endormie. Juste après que le renard soit enfermé, j’ai essayé de la réveiller mais elle était tout à fait groggy. Aujourd’hui, je suis contente qu’elle n’en ait aucun souvenir.»

Après avoir réussi à enfermer l’animal dans la chambre voisine, Jo Williams a appelé son voisin à l’aide, son mari n’étant pas présent ce soir-là. Ensemble, ils ont chassé le renard pendant plus d’une heure et demie avant qu’il ne s’enfuie par l’une des fenêtres du toit.

Selon elle, la porte de derrière était restée ouverte ce qui pourrait expliquer l’introduction du renard dans sa demeure londonienne. « Je ne laisserai plus jamais cette porte ouverte ! » raconte Jo Williams.

Au vu des cas précédents, Ava s’en sort sans séquelles. En 2010, les petites jumelles Lola et Isabelle Koupparis avaient été mutilées par un renard. Quelques mois plus tard, le petit Denny Dolan se faisait arracher le doigt et ses blessures ont nécessité plusieurs opérations et sutures au niveau des joues.

Pourtant, les renards ne sont pas des animaux de nature agressive. Comme les chiens, ils attaquent uniquement lorsqu’ils se sentent menacés. Ici, il a probablement été attiré par l’odeur fruitée de la crème que Jo Williams applique chaque soir sur le visage d’Ava. Car bien souvent, c’est l’afflux de nourriture dans les zones urbaines qui attire les renards. Jo Williams lance donc un appel à la population via son histoire : « Arrêtez de nourrir les renards ! »