Assassinat du châtelain de Wingene: le nouveau suspect néerlandais a été extradé en Belgique

La justice néerlandaise a autorisé l’extradition du quadragénaire le 6 septembre dernier.

Le suspect «est actuellement interrogé par la police fédérale», a assuré le substitut du procureur du Roi, Fien Maddens. «Le juge d’instruction devra ensuite décider de son arrestation ou non».

Le rôle qu’a joué ce Néerlandais dans l’assassinat du châtelain de Wingene n’est pas encore tout à fait clair. Un premier malfaiteur, Anton V.B., originaire d’Eindhoven, avait été identifié fin janvier par le parquet comme l’un des exécutants de l’assassinat, mais il est décédé. Il est possible qu’Evert d.C. soit le deuxième exécutant. Dans cette optique, les enquêteurs entendent comparer son ADN avec celui qui avait été retrouvé à un stade antérieur de l’enquête. Une autre piste serait qu’Evert d.C. ait agi en tant qu’intermédiaire dans la préparation de l’assassinat de Stijn Saelens. Ce rôle avait précédemment été attribué à Tinus van Wesenbeeck, mais il a été libéré sous conditions par la chambre du conseil de Bruges en août dernier.

Si le juge d’instruction décide de placer Evert d.C. sous mandat d’arrêt, ce dernier devra comparaître vendredi devant la chambre du conseil de Bruges.