En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

J’aime la philosophie de cette épreuve. Elle envoie un très beau message et je suis fier que mon sport mette ainsi en avant cette mixité qui est, pour moi, fondamentale. »

Depuis son apparition en 2017, lors des Relais mondiaux disputés à Nassau, aux Bahamas, Jacques Borlée n’a jamais caché son affection et son intérêt pour le relais 4 x 400 m mixte, une épreuve qui, comme son nom l’indique se court avec deux hommes et deux femmes, dans un ordre non imposé.

« La plupart des équipes adoptent la même tactique avec un ordre homme-femme-femme-homme », rappelle Camille Laus, la capitaine des Cheetahs, l’équipe féminine belge de 4 x 400 m. « Mais la Pologne, lors des derniers Mondiaux, à Doha, en 2019, a mis d’abord ses deux hommes pour tenter un “coup” et prendre une grosse avance sur les autres. C’était très spectaculaire et le public a apprécié, mais elle a terminé 5e. »

Depuis 2019, les Belges ont résolument choisi de tenter leur chance dans cette épreuve en s’appuyant sur leurs équipes hommes et femmes et en tirant profit de l’expérience et du palmarès des Tornados et de l’enthousiasme et de la ferveur des Cheetahs. « Avec ça, on peut renverser des montagnes », assure Jacques Borlée. Lors des Relais mondiaux, à Yokohama, ils ont d’emblée atteint la finale et se sont qualifiés pour les Mondiaux de Doha, eux-mêmes qualificatifs pour les JO de Tokyo, qui étaient l’objectif nº1. En atteignant une nouvelle fois la finale au Qatar, avec une 6e place à la clé, ils ont gagné leur billet olympique. Et en mai dernier, en Silésie, ils ont une nouvelle fois atteint la finale et gagné leur place pour les prochains Mondiaux, en 2022, à Eugene.

Pour son arrivée dans le programme des Jeux, le 4 x 400 m mixte va essuyer les plâtres. Les séries auront lieu vendredi, premier jour des épreuves d’athlétisme à Tokyo, et la finale, le lendemain.

« C’est une belle épreuve pour lancer la machine, un bon moyen de se régler », dit Dylan Borlée. « Elle met un peu de piment dans l’athlétisme. »

Comme ses frères, le cadet de la famille avoue s’être fait à cette course dont il ne savait trop que penser quand elle est apparue. « C’est spécial de se retrouver tous ensemble, garçons et filles, en chambre d’appel, de trouver les bons éléments pour faire un grand relais et cette cohésion d’équipe. J’ai confiance dans le groupe. Mais je prévois une sacrée bagarre. Tout le monde va vouloir aller chercher la médaille maintenant qu’on est aux Jeux. Ça va aller très vite. Je suis sûr que le record du monde sera battu. »

Jonathan Borlée, qui n’a pas encore couru de relais mixte dans sa carrière, apprécie lui aussi cette épreuve, comme tous les relais, même s’il trouve que « la mixité y est finalement relative puisque les hommes courent généralement contre les hommes et les femmes contre les femmes. »

La principale innovation qu’elle recèle est, selon lui, le passage de témoin où les hommes doivent veiller à ne pas débouler trop vite et ne pas partir trop tôt. « On a déjà travaillé les passages », enchaîne Kevin. « Tout le monde est confiant. On peut aller chercher quelques centièmes. »

Faire les bons choix

Avec un effectif et un vivier plus réduits que les grandes nations, la Belgique va devoir faire les bons choix au moment de jouer sur les différents tableaux, choisir entre les intérêts collectifs et les intérêts particuliers. C’était parfois compliqué quand il n’y avait que les 4 x 400 m hommes et femmes, ça l’est un peu plus avec un 4 x 400 m en bonus…

« Les horaires défavorisent les petites nations, mais on ne peut rien faire », affirme Kevin Borlée. « Les grands pays peuvent “switcher” comme ils veulent. »

Les Belges choisiront, pour les séries, deux hommes parmi Dylan et Jonathan Borlée et Alexander Doom, et deux femmes parmi Camille Laus, Naomi Van den Broeck et Imke Vervaet. S’ils atteignent la finale, tous les athlètes inscrits en relais seront susceptibles d’être sélectionnés.

Des trois relais, le mixte sera-t-il celui qui sera le plus susceptible de briller ? Voire de représenter la meilleure chance de médaille ? « Non », répond Dylan Borlée. « Les Tornados ont toujours surpris, même dans les années difficiles ».

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

******** ** *********** ** ***** ********* **** ****** ** ***** **** ******* ** ** **** **** *** *** ***** ***** ***** ** ***** ***** ******* *** **** **** **** *********************

****** *** ********** ** ***** **** *** ****** ******** ********* ** ******* *** ******** ******* ******* ***** ****** ****** *** ********* ** *** ********* **** ** ****** * * *** * ****** *** ******** **** ***** *** *** *********** ** ***** **** **** ****** ** **** ******* **** ** ***** *** ********

********** ******* *** ******** ******** ** ***** ******** **** ** ***** ******************************** ******** ******* ***** ** ********* *** ********* *********** ********* ***** ** * * *** ** ************ ** ******** **** *** ******** ********* ** ***** ** ***** * *** ********* *** **** ****** **** ****** ** ****************** ** ******* *** ****** ****** *** *** ******* ********** ***** ************* ** ** ****** * *********** **** **** * ******** ***********

****** ***** *** ****** *** *********** ****** ** ****** **** ****** **** ***** ******** ** ************ *** ***** ******** ****** ** ****** ** ** ****** ****** ** *************** ** ** ********* *** ******** ** ** **************** ** ** ** ******* *** ********* ************ **** ** **** ********* *** ****************** ****** ******* ******** **** *** ****** ********* ** ********* *** *** *********** ******* ** ****** ** ** **** ********** **** *** ******** ** ***** ********** ************* **** *** ** ** ****** *** ******** ************ ***** ** ********** *** ******** **** ** ****** ** ****** **** *** ** ***** ** ** ***** *** *** ****** **** ****** ********** ** ** *** ******** ** ********* *** *** *** ******** **** ******* ** ****** ** ****** **** ***** **** *** ********* ********* ** ***** ** *******

**** *** ******** **** ** ********* *** ***** ** * * *** * ***** ** ******* *** ********* *** ******* ****** **** ********* ******* **** *** ********* *************** ** ****** ** ** ******* ** **********

*************** *** ***** ******** **** ****** ** ******** ** *** ***** ** ** **************** *** ***** ******** ************ *** ** *** ** ****** **** ************************

***** *** ******** ** ***** ** ** ******* ***** ********* **** ** ***** ****** **** ** ** ****** **** *** ****** ***** **** *** ******** *************** ******** ** ** ********* **** ********* ******** ** ******* ** ******* ********** ** ******* *** **** ********** **** ***** ** ***** ****** ** ***** ********* ************ ****** ********* **** ** ******* **** ** ******** *** ******* ******** **** ** ***** ** ******* ***** ******** ** ********* ********** ******* *** *** ***** *** ** ***** ***** ***** ** **** **** *** ** ****** ** ***** **** **************

******** ******** *** ***** *** ****** ***** ** ****** ***** **** ** ********** ********* *** ***** ***** ********* ***** **** *** ******* ***** ****** ****** *** ********** ******* * *** ********** ******** ******* *** ****** ******* ************** ****** *** ****** ** *** ****** ****** *** ***************

** ********** ********** ********* ******* **** ***** **** ** ******* ** ******* *** *** ****** ******* ******* ** ** *** ********* **** **** ** ** *** ****** **** ***** ********** * ****** ********** *** ***************** ********* ****** ************ ** ***** *** ********* ** **** ***** ******** ******** *******************

***** *** **** *****

**** ** ******** ** ** ****** **** ******** *** *** ******* ******** ** ******** ** ****** ***** *** **** ***** ** ****** ** ***** *** *** *********** ********* ******* ***** *** ********** ********** ** *** ********** ************* ********** ******* ********** ***** ** ***** ***** *** *** * * *** * ****** ** ******* *** ******* ** *** **** **** ** * * *** * ** ********

*********** ******** ************* *** ******* ******** **** ** ** **** **** ************** ******* ***** ******** *********** ****** **** ******* ********************** ***** *** ****************

*** ****** *********** **** *** ******** **** ****** ***** ***** ** ******** ******* ** ********* ***** ** **** ****** ***** ******* ***** ***** *** *** ****** ** **** ******** ******* ********** ** ******* **** *** ********* ******** ** ****** ****** ************ ********* ***************

*** ***** ******* ** ***** ********* ***** *** **** ** **** *********** ** ************** ***** ** ************ ** ********* ****** ** **************** ******************** ******* ***** ******** *********** ******** *** ******** ******** ***** **** *** ******* *******************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles