En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Voici pourquoi Braine-le-Comte n’est pas reconnue pour le fonds des calamités

C’est sur base des données météorologiques fournies par l’IRM, des données de l’administration et du rapport établi par le Centre régional de crise de Wallonie que le Gouvernement wallon a dévoilé ce mercredi la liste des communes wallonnes qui bénéficieront du Fonds des calamités. Mais Braine-le-Comte ne fait pas partie des 202 communes retenues.

Le gouvernement wallon a reconnu le 28 juillet les inondations des 14, 15 et 16 juillet comme calamité naturelle publique. Cela permettra aux personnes qui rentrent dans les conditions de recevoir une indemnisation financière de la Wallonie.

La demande d’aide à la réparation auprès du Service régional des calamités sera à introduire dans les trois mois suivant le 1er août prochain.

Braine-le-Comte n’est pas reconnue

202 des 260 communes wallonnes qui ont demandé à bénéficier du Fonds des calamités ont été reconnues. Il s’agit des 84 communes de la province de Liège, des 38 communes de la province de Namur, des 44 communes de la province de Luxembourg, de 18 commune du Brabant wallon (Beauvechain, Chastre, Chaumont-Gistoux, Court-Saint-Etienne, Genappe, Grez-Doiceau, Hélécine, Incourt, Jodoigne, Mont-Saint-Guibert, Orp-Jauche, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Perwez, Ramilies, Tubize, Villers-la-Ville, Walhain et Wavre) et des 18 communes du Hainaut suivantes : Aiseau-Presles, Beaumont, Charleroi, Châtelet, Chimay, Ecaussinnes, Estinnes, Farciennes, Fleurus, Froidchapelle, Gerpinnes, Ham-Sur-Heure-Nalinnes, Les Bons Villers, Momignies Montigny-le-Tilleul, Pont-à-Celles, Sivry-Rance et Thuin.

Braine-le-Comte, pourtant touchée par les inondations, n’est donc pas reprise dans la liste. « Vous êtes nombreux à être étonnés de ne pas voir Braine-le-Comte reprise dans la liste des communes reconnues par le Gouvernement wallon pour le Fonds des Calamités suite aux inondations du 15 juillet dernier », réagit le bourgmestre de la Ville, Maxime Daye, sur ses réseaux sociaux.

« Contacts pris, la décision a été prise uniquement sur base de la pluviométrie, mais nous pourrions encore être reconnus en remettant un dossier comme expliqué dans l’info ci-dessous. » Le Brainois invite également toute personne impactée par les intempéries à remettre à la Ville un dossier avant le 6 août, à midi.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale