En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Suite à de nombreuses plaintes de la part d’agriculteurs et d’agents du Département Nature et Forêt (DNF) concernant l’augmentation des parcours VTT clandestins à Anthisnes, la commune avait engagé un dialogue avec les jeunes vététistes pour encadrer cette pratique sportive. Parmi les solutions trouvées, la création d’un terrain de bosses près de la carrière du bois d’Anthisnes avait été proposée.

Les premiers travaux ont débuté en mai dernier et sont aujourd’hui bien avancés. Le projet rencontre d’ailleurs un franc succès, que ce soit auprès de ses utilisateurs ou des autorités communales. L’échevin de la jeunesse Toni Pelosato se dit particulièrement ravi du travail accompli par les jeunes : « Nous leur avons mis à disposition le terrain et ils ont aménagé tout ça très bien. Ils ont eu un petit coup de main des ouvriers communaux, mais c’est eux qui ont fait le gros du travail. C’est la preuve que lorsqu’on leur fait confiance sur un projet, ils sont capables de belles choses. C’est très positif ! »

Un lieu de rencontre

Un des initiateurs du projet, Nathan Maréchal, est lui aussi très satisfait du résultat obtenu : « Je dis toujours que rouler dans les bois, c’est quelque chose de très sain et de positif .»

Fort de son succès, le terrain attire selon Nathan Maréchal une cinquantaine de personnes qui gravitent autour du site : « Il y a des gens qui viennent d’autres entités pour en profiter, d’autres qui passent par là par hasard ou encore ceux qui en entendent parler sur les réseaux sociaux. Chaque fois que j’y vais, je rencontre une nouvelle personne ! »

Si le projet ne permet pas totalement d’éliminer le problème du hors-piste, il permet selon lui d’en canaliser une partie : « Je pense que ça permet de limiter la propagation des pistes sauvages, mais les pistes existantes continuent d’être parfois utilisées. À ma connaissance, je ne pense pas qu’il y en a eu de nouvelles depuis la création du site. »

Au départ pensé pour les adolescents, le terrain a été aménagé depuis peu pour proposer une zone plus abordable avec des bosses plus petites à destination des plus jeunes : « Nous l’avons aménagé juste à côté. Des jeunes entre 8 et 13 ans sont venus nous trouver sur le terrain pour voir s’ils pouvaient aussi aménager un terrain à leur sauce. Ils ont déjà commencé à creuser, ça évolue bien. » Nathan Maréchal ajoute que la création de ce terrain a également attiré des personnes plus âgées : « Les bosses étant plus petites, elles sont plus accessibles pour les débutants. Ça permet à des moins jeunes de se jeter à l’eau avec quelque chose de moins intimidant. »

Loin d’être terminé, le projet continue d’être amélioré petit à petit : « Pour le moment, nous avons quelques bosses qui se suivent, mais l’idéal serait à terme d’en avoir une dizaine qui s’enchaînent. »

David Manfredini

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Suite à de nombreuses plaintes de la part d’agriculteurs et d’agents du Département Nature et Forêt (DNF) concernant l’augmentation des parcours VTT clandestins à Anthisnes, la commune avait engagé un dialogue avec les jeunes vététistes pour encadrer cette pratique sportive. Parmi les solutions trouvées, la création d’un terrain de bosses près de la carrière du bois d’Anthisnes avait été proposée.

** **** ** *********

** *** *********** ** ******* ****** ********** *** *** ***** ***** ********* ** ********* ************* ********** *** ******** *** ****** **** *** ***** ******* ******* ***** ** ***** **** ** ** ****************

**** ** *** ******** ** ******* ****** ***** ****** ********* *** ************ ** ********* *** ********* ****** ** *********** ********** * * *** **** *** ******** ********** ******** **** ** ********* ********** *** ******* *** *** *** ****** ** ****** **** *** ** ********* ****** *** *** ******** ******** ****** **** *** ***** ***** ** ********* *** ******** ***********************

** ** ****** ** ****** *** ********** ************* ** ********* ** *********** ** ****** ***** *** ****** ********* *** ************* ********** ***** *** *** ****** ** ******* ** *********** *** ****** ********* **** *** ****** ********** ********** ********* ******* *********** ** ** ************* ** ** ***** *** ******* * ** * ** ** ********* ****** ** ********* ** *************

** ******* ****** **** *** ************ ** ******* * ***** ********* ****** *** **** ******** *** **** **** ********* **** *** ****** **** ******* ** *********** *** **** ************* ************ ********* ********* ***** ** ******* *** ****** ***** * ** ** *** **** ***** **** ******* *** ** ******* **** **** ******* ********* ***** ********* ** ******* ** **** ****** *** *** ****** ********* ** ******** *** ******* ************* ****** ********* ****** *** ** ********* ** ** ******* * ********** ******* *** ********* **** ************** *********** ****** ****** **** ******** ***** **** **** *********** **** *** *********** *** ****** ** *** ***** ****** ** ** ***** ** ******* **** ******* ***** ** ***** *******************

**** ********* ********* ** ****** ******** ********* ********** ***** ** ************ ************ ** ******* **** ***** ******** ****** *** ** ******** **** ********** ****** ** ***** ****** ***** *** ******* *** ************************

***** **********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles