Medhi Carcela (Standard): «Batshuayi est encore plus fort que Dieumerci Mbokani»

Mehdi Carcela fêtait, hier, sa première titularisation depuis qu’il est revenu en bord de Meuse. S’il a quitté le jeu avec une victoire en poche, on imagine aisément qu’il rêvait d’un tout autre retour. On attendait plus de l’ailier dont on connaît évidemment les qualités. On espérait voir un Mehdi Carcela virevoltant, capable d’apporter cette étincelle de génie qui manquait jusqu’ici à un cependant très solide Standard. Mais le génie est plutôt venu des pieds de Geoffrey Mujangi Bia et de Michy Batshuayi, hier, contre Lokeren.

Offensivement, sa prestation fut moins en vue que celle de son homologue sur le flanc gauche. Là aussi, il est question d’automatismes, de positionnements et de rythme. Souvent, sans ballon, l’ailier rentrait dans le jeu ce qui laissait son flanc droit vide. D’accord, cela permettait à Daniel Opare de débouler, mais les Rouches se retrouvaient ensuite en difficultés si Lokeren interceptait le ballon rapidement. « Oui, je partais souvent dans l’axe, mais je me suis aperçu que c’était bouché et, en seconde période, je suis plus souvent resté sur mon flanc », explique-t-il. « Mais bon, je sais qu’il va me falloir un peu de temps pour retrouver mon meilleur niveau. J’ai besoin de jouer aujourd’hui. Il faut que je sois souvent sur la pelouse pour m’habituer à mes nouveaux partenaires et ainsi pouvoir donner plus. Car je dois bien reconnaître que je ne suis pas heureux de mon match. On n’a pas encore vu le vrai Mehdi Carcela. J’ai essayé de jouer simplement. Je dois m’habituer à mes nouveaux équipiers. Dans deux ou trois matches, ce devrait être le cas. »

Cela ne l’a cependant pas empêché d’apprécier le fait d’évoluer à nouveau devant les fans liégeois. « Remonter sur la pelouse, dans ce stade, m’a fait très plaisir. Mais je dois avouer que je n’ai eu aucune pensée spéciale au moment de monter sur le terrain. J’ai plutôt fait le vide et je me suis concentré sur l’affrontement qui se présentait à nous. D’autant qu’il était de taille. Il s’agissait tout de même d’un top match. Et ce fut compliqué de l’emporter, même si nous aurions pu marquer beaucoup plus de buts. »

Un affrontement qui a une nouvelle fois vu les Rouches gagner et en pratiquant un excellent football qui plus est. « Cette équipe est vraiment très talentueuse et jeune. Elle est en fait un peu similaire à celle que j’ai quittée il y a deux ans. »

Avec, hier soir, une mention spéciale pour le duo d’attaque qui a une nouvelle fois ébloui les observateurs. « Imoh Ezekiel et Michy Batshuayi sont jeunes. Ils vont très vite. Ils marquent… J’ai joué avec de très bons attaquants, ici, au Standard, et je pense que Michy est encore plus fort que Dieumerci Mbokani. Il est plus technique d’ailleurs. S’il continue de la sorte, pas de doute, il ira très, très haut. »

Quant à Guy Luzon, Mehdi Carcela ne peut en dire que du bien… évidemment : « Il est très actif sur le bord du terrain, ça, c’est certain. C’est dans son tempérament. Il est jeune et nous comprend donc bien. Il sait rigoler et être sérieux quand il le faut. Il est un peu comme moi en fait  ! »

Retrouvez tous nos articles sur le Standard dans nos éditions de ce lundi