La Corée du Nord teste un moteur d’engin à longue portée

La Corée du Nord a récemment testé le moteur d’un engin à longue portée, a rapporté lundi l’Institut américano-coréen de l’Université John Hopkins sur la foi d’images satellite. La nature exacte du moteur n’a pas pu être identifiée. Il pourrait s’agir de la propulsion du second étage de la fusée nord-coréenne Unha-3, ou du moteur du deuxième ou du troisième étage d’un engin plus puissant, encore en développement, a précisé l’institut sur son site internet, 38 North. L’analyse des images indique que le test s’est déroulé entre le 25 et le 30 août sur le site de lancement de satellites Sohae, aussi appelé Tongchan-ri. Sohae, proche de la côte située au nord-ouest du pays, a servi au lancement réussi d’une fusée Unha-3 en décembre, condamné par l’Occident qui l’avait considéré comme un essai déguisé de missile balistique de longue portée, interdit par des résolutions de l’ONU. Le Conseil de sécurité des Nations unies a aggravé ses sanctions contre le régime communiste après ce lancement, et de nouveau après un essai nucléaire en février. L’observation satellitaire avait déjà montré fin août que la Corée du Nord avait lancé un nouveau programme de construction d’envergure sur le site de Sohae. Les travaux comprendraient la construction d’une rampe de lancement pour tester des missiles balistiques mobiles