Les députés bruxellois, hormis ceux de la N-VA, rendent hommage à Anne-Sylvie Mouzon

Une large majorité de députés bruxellois se sont réunis lundi, sans attendre leur rentrée d’octobre, pour rendre un hommage à dimension plus humaine que solennelle à la députée socialiste Anne-Sylvie Mouzon, décédée le 10 septembre dernier. Ils ont été rejoints par plusieurs anciens députés régionaux, autorisés exceptionnellement à reprendre place sur les bancs parlementaires. À l’opposé des bancs déserts de l’extrême-droite et de la N-VA, un siège vide de la deuxième rangée de la gauche de l’hémicycle, décoré d’une simple rose, attirait davantage les regards. Le gouvernement bruxellois était représenté par son ministre-président Rudi Vervoort (PS), la ministre CD&V Brigitte Grouwels et le secrétaire d’État socialiste Rachid Madrane. Les bancs de la famille libérale MR et Open VLD, vers lesquels celle qui fut aussi redoutable que redoutée a régulièrement décoché ses flèches, n’étaient pas les moins garnis.