Nairobi: une partie du toit du Westgate s’effondre, le commando détient toujours des otages

Le commando islamiste armé qui a pris d’assaut samedi le centre commercial Westgate de Nairobi y détenait toujours mardi matin des otages «vivants», affirment sur leur nouveau compte Twitter les islamistes somaliens shebab, qui ont revendiqué l’attaque.

«Les otages qui sont détenus par les moujahidines à l’intérieur du (centre commercial) Westgate sont toujours vivants, choqués mais néanmoins vivants», ont écrit mardi les shebab, liés à Al-Qaïda, sur leur compte Twitter.

La police kényane a annoncé à la mi-journée sur Twitter qu’elle était en train de désamorcer des explosifs placés par des islamistes lors de leur sanglant assaut contre le centre commercial Westgate à Nairobi.

« Nous procédons à la neutralisation d’explosifs qui avaient été placés par les terroristes», écrit la police sur son compte Twitter.

Selon une source sécuritaire kényane et un pompier, c’est une partie du parking aérien du centre commercial qui s’est effondrée, fragilisée par l’incendie ayant éclaté lundi. Le parking servait de toit à la section arrière du Westgate, notamment au premier étage d’un vaste supermarché.

Trois soldats kényans blessés au cours des affrontements ces quatre derniers jours autour du centre commercial Westgate de Nairobi ont succombé à leurs blessures, a annoncé mardi l’armée kényane.

«Onze soldats des forces de défense kényanes ont été blessés» et «malheureusement, trois d’entre eux ont succombé à leurs blessures», indique un porte-parole de l’armée, le colonel Cyrus Oguna, dans un communiqué.

Des affrontements ont encore eu lieu dans la matinée entre islamistes et forces de sécurité, des tirs nourris étant sporadiquement audibles dans le bâtiment.