Dans les prisons, le mot d’ordre de la grève des gardes de médecin est maintenu

Les médecins qui officient dans les prisons ont maintenu leur mot d’ordre de grève des gardes, a annoncé mercredi le président de l’association Imas et médecin à la prison de Nivelles, Paul Gourdin, à l’issue d’une réunion au cabinet de la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom. Ces médecins, soutenus par l’Association belge des syndicats médicaux (Absym), dénoncent les retards de paiement récurrents et considérables du SPF Justice et les mesures d’économie qu’a décidées la ministre: suppression des honoraires de garde la nuit et le week-end, révision des règles de prescription de certaines molécules, etc.