La Wallonie veut vendre ses 3.000 km de fibres optiques pour 93 millions d’euros

La Sofico, la structure publique en charge des autoroutes wallonnes, commercialise actuellement ces 3.000 km de câbles auprès des opérateurs de télécommunication. Le réseau de fibres susceptibles d’être vendues s’étend sur tout le territoire wallon mais aussi jusqu’à la Région bruxelloise, Gand et Anvers. Les câbles se situent essentiellement le long des autoroutes, des boucles urbaines autour des grandes villes wallonnes et dans 45 zonings d’entreprises entièrement équipés en fibres optiques.

Une telle vente s’explique par les difficultés budgétaires de la Région wallonne. Suite à une décision de l’Institut des comptes nationaux, les comptes de la Sofico -et le poids de ses investissements coûteux- sont en effet désormais intégrés dans le budget global wallon. «Pour que cette vente ait un impact positif sur notre solde de financement, il est nécessaire que (elle) ait lieu en 2014», ressort-il d’une note soumise par le ministre Marcourt à ses collègues.

La valeur exacte du réseau de fibres optiques doit toutefois encore être évaluée par un expert, qui sera désigné par la Sofico.