Portugal: la justice rejette des mesures visant à simplifier les licenciements

La Cour constitutionnelle portugaise a rejeté jeudi plusieurs mesures visant à simplifier les procédures de licenciement prévues par la réforme du code du travail adoptée en 2012, a annoncé à l’AFP un porte-parole du tribunal. Les nouvelles mesures du code du travail, adoptées par le Parlement en mai 2012, répondaient à des recommandations de la troïka (UE-FMI-BCE) des bailleurs de fonds du Portugal, qui souhaitaient mettre fin aux «rigidités du marché du travail» afin de «dynamiser l’économie du pays». Cette nouvelle législation du travail, qui assouplissait les horaires et simplifiait les licenciements, avait fait l’objet d’un accord avec les partenaires sociaux. Seule la CGTP, principale confédération syndicale du pays, proche du Parti communiste, avait refusé de le signer.