La Pussy Riot en grève de la faim transférée à l’infirmerie de sa prison russe

«Tolokonnikova a été transférée au service de santé de la colonie pénitentiaire n°14», a déclaré son mari Piotr Verzilov à l’agence Interfax, ajoutant que le médecin et le directeur du camp avaient qualifié l’état de santé de sa femme de «très mauvais».

Le service d’application des peines a confirmé à l’agence RAPSI que la jeune femme de 23 ans avait été transférée vendredi à l’infirmerie sur «recommandation des médecins».

Nadejda Tolokonnikova, qui purge une peine de deux ans pour une «prière punk» contre le président russe Vladimir Poutine, chantée dans la cathédrale de Moscou, a annoncé lundi entamer une grève de la faim, se disant menacée de mort après avoir dénoncé les conditions de détention dans son camp de travail.

Dans cette lettre, transmise vendredi par son mari à l’AFP, la jeune femme a ajouté avoir été privée d’eau jeudi soir par des responsables du camp de travail pour femmes n°14 de Mordovie (600 km à l’est de Moscou), les accusant d’avoir eu recours à la force à son encontre.

Le service d’application des peines a nié ces allégations, affirmant avoir remplacé, sur recommandation des médecins, l’eau froide par de l’eau chaude dans la cellule.