En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Inondations: deux nouvelles communes ajoutées à la liste des zones sinistrées

Suite aux violentes inondations de la mi-juillet, le Gouvernement wallon avait défini, sur base des bulletins météorologiques de l’IRM, une zone où elles seraient reconnues comme calamité naturelle publique. Deux nouvelles communes brabançonnes viennent d’être ajoutées à la liste.

Fin juillet, le Gouvernement wallon avait dévoilé la liste des communes pour lesquelles les inondations de la mi-juillet seraient reconnues comme calamité naturelle publique. Pour établir cette liste de 202 communes, la Région s’est notamment basée sur les données météorologiques fournies par l’IRM et sur rapport établi par le Centre régional de crise de Wallonie.

Comme on peut s’en douter c’est en province de Liège, la plus durement touchée par les intempéries, que l’on retrouve le plus de communes, 84 très exactement. La province est suivie par celles de Namur (38) et de Luxembourg (44) et de Hainaut (19). Le Brabant wallon, fortement touché dans certaines zones du Centre et de l’Est n’a pas été oublié.

À l’époque, 18 communes brabançonnes avaient été prises en compte par la Région wallonne : Beauvechain, Chastre, Chaumont-Gistoux, Court-Saint-Etienne, Genappe, Grez-Doiceau, Hélécine, Incourt, Jodoigne, Mont-Saint-Guibert, Orp-Jauche, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Perwez, Ramilies, Tubize, Villers-la-Ville, Walhain et Wavre.

Deux nouvelles communes

Aujourd’hui, le Gouvernement vient d’annoncer que, suite à une analyse complémentaire, les zones géographiques concernées allaient être étendues. Sept nouvelles communes seront donc prises en compte en Wallonie, dont deux en Brabant wallon : Braine-le-Château et Rebecq.

Les citoyens de ces communes pourront donc, eux aussi, faire appel au service régional des calamités. Les victimes pourront s’adresser au Coordinateur Calamités Publiques qui les aidera à remplir les formulaires de demandes d’indemnisation.

Pour rappel, le Gouvernement s’est engagé à ce que les sinistrés assurés en risque simple bénéficient d’une indemnisation complète. L’exécutif wallon travaille également, en ce moment même, à la situation des personnes non-assurées.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale