En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Le président de l’ASBL Team Gros Lard Julien Malaise est toujours étonné de l’ampleur que l’événement a pris. Son vice-président Renaud Dubuisson, la secrétaire Perrine Duvivier et le trésorier Tony Rausa, ainsi que tous les bénévoles, sont dans le même état. « On a tous perdu une vie au moins sur les 5 derniers jours », rit Julien Malaise.

Toujours plus grand

« Par rapport à l’édition de 2019, nous avions doublé les quantités commandées », explique-t-il. « Pourtant, samedi soir, nous nous sommes retrouvés complètement dévalisés, à devoir recommander des denrées. Pour vous donner une idée, nous étions à 1.000 Jupiler de l’heure. Ça fait environ 5 fûts par heure. C’était démentiel », raconte le président de l’ASBL. « Les gens nous disaient combien ils étaient ravis de pouvoir revivre un semblant de normalité depuis les deux dernières années », raconte, un peu ému, Julien Malaise.

Le revers de la médaille

Le nombre de Gros Lards fut tel que l’événement en a un peu pâti. « Nous avions presque en permanence une heure de file, que ce soit aux caisses pour changer l’argent en GrosLard, notre monnaie, ou devant les stands. Des personnes ont été déçues par cette attente et on est mille fois désolés », déplore le président.

« On a notamment rajouté une caisse pour le change de monnaie en dernière minute, en plus de celles ouvertes. Mais nous sommes arrivés à un constat : le site devient trop petit pour des événements de ce type », explique Julien Malaise.

Délocaliser ou doubler les événements

Pour la Team Gros Lard, l’heure du repos a sonné. « Si nous faisons à nouveau l’édition du Winter Festival, nous allons devoir trouver un site plus grand à Saint-Ghislain. Le but est simplement de diminuer le temps d’attente et de satisfaire les gens. »

Si l’équipe aimerait bien conserver la date du dernier week-end d’août pour son événement estival, elle ne reste cependant pas bloquée sur le lieu : « nous parlons de doubler l’événement, pour éviter un afflux de monde comme cette fois. Ou encore, qui sait, de délocaliser l’édition si une ville avec un site plus grand veut nous accueillir ? Nous sommes ouverts à toutes les possibilités », conclut Julien Malaise.

Un impératif existe toutefois pour la Team Gros Lard : « ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre. »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ********** ** ******** **** **** **** ****** ******* *** ******** ******** ** *********** *** *************** * ***** *** *************** ****** ********** ** *********** ******* ******** ** ** ********** **** ****** ***** *** **** *** ************ **** **** ** ***** ****** ********** * **** ***** *** *** ** ***** *** *** * ******** ************** *** ****** ********

******** **** *****

*********** ******* ** ************ ** ***** **** ****** ******* *** ********** ******************** ************** ***************** ****** ***** **** **** ****** ********** ************* ************ ** ****** *********** *** ********* **** **** ****** *** ****** **** ******* ** ***** ******* ** ********** *** **** ******* * ***** *** ****** ********** ******************* ******* ** ********** ** ********* *********** **** **** ******** ******* *** ******** ***** ** ******* ******* ** ******** ** ********** ****** *** **** ********** **************** ******** ** *** ***** ****** ********

** ****** ** ** *********

** ****** ** **** ***** *** *** *** *************** ** * ** *** ****** ************ ****** ******* ** ********** *** ***** ** ***** *** ** **** *** ******* **** ******* ********** ** ********* ***** ******** ** ****** *** ******* *** ********* *** ***** ******** *** ***** ******* ** ** *** ***** **** ****************** ******** ** ***********

********** * ********* ******** *** ****** **** ** ****** ** ******* ** ********* ******* ** **** ** ****** ********* **** **** ****** ******** ** ** ************** ** **** ******* **** ***** **** *** ************ ** ** ************* ******** ****** ********

************ ** ******* *** ************

**** ** **** **** ***** ********* ** ***** * ******* ********** **** ******* ** ******* ************ ** ****** ********* **** ****** ****** ******* ** **** **** ***** ** *************** ** *** *** ********** ** ******** ** ***** *********** ** ** ********** *** *************

** *********** ******** **** ********* ** **** ** ******* ******** ********* **** *** *********** ******** **** ** ***** ********* *** ******** *** ** *********** ************ ******* ** ******* **************** **** ******* ** ****** ** ***** ***** ***** ***** ** ******* *** ***** ** ************ ************ ** *** ***** **** ** **** **** ***** **** **** ***************** **** ****** ******* ** ****** *** ********************** ******* ****** ********

** ********** ****** ********* **** ** **** **** *********** ********** *** ***** *** **** **** **** *** ** ***************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles