Défiée au sein de son parti, le Premier ministre slovène menace de démissionner

Le Premier ministre slovène Alenka Bratusek a annoncé jeudi qu’elle démissionnerait si elle n’était pas réélue à la tête du parti Slovénie positive (PS, centre gauche), qui a soutenu sa dirigeante en reportant le congrès prévu le 19 octobre. «Le comité exécutif de PS a décidé à l’unanimité de repousser le congrès prévu... et a affirmé de manière unanime son soutien à Alenka Bratusek en tant que Premier ministre et chef de parti», a déclaré aux journalistes la porte-parole de Slovénie positive, Masa Kociper.