Grève à la prison de St-Gilles à la suite de l’agression de deux gardiens

Environ 90 pc du personnel de la prison de Saint-Gilles est entré en grève vendredi matin, pour demander à travailler en sécurité, a confié le délégué syndical CGSP Laurent Lardinois à l’Agence Belga. Celle-ci devrait se poursuivre jusqu’à 22 heures. Une réunion entre les syndicats et la direction régionale est prévue à 10 heures. Dans la soirée de jeudi, deux agents confirmés ont été agressés par un détenu alors qu’ils procédaient à une fouille qui a permis de découvrir des stupéfiants. Ils ont tous deux été envoyés à l’hôpital. Un gardien est blessé au genou, le second au dos.