La femme de Nizar Trabelsi: "Annemie Turtelboom est une terroriste et la Belgique se prostitue devant les Américains"

C’est via les médias qu’Oum Maryam a appris, jeudi, l’extradition de Nizar Trabelsi, celui qu’elle espérait enfin épouser le 7 octobre prochain. Mariée religieusement à l’ancien footballeur depuis trois ans, Oum Maryam, mère de cinq enfants, se dit sous le choc mais surtout en colère. « Annemie Turtelboom est une vraie terroriste », dit-elle. « Et ce, parce qu’elle est au pouvoir, qu’elle est ministre de la Justice, et qu’elle agit totalement hors la loi, sans tenir compte de notre recours en justice. Je lui en veux terriblement. Elle m’a arraché mon mari, c’est un enlèvement ».

Elle ajoute : « La Belgique est à genoux face aux Américains. Je vais même aller plus loin : pour moi, c’est de la prostitution ».

Pour rappel, Nizar Trabelsi a été extradé jeudi matin vers les Etats-Unis. Les Etats-Unis avaient déjà demandé l’extradition de l’ancien footballeur professionnel tunisien en 2008. L’homme a été condamné en Belgique à 10 ans de prison pour terrorisme pour avoir planifié un attentat sur la base aérienne de Kleine Brogel (Limbourg).

Le Conseil d’Etat avait rejeté le 23 septembre un recours de Nizar Trabelsi contre un arrêté ministériel autorisant son extradition vers les Etats-Unis, qui ont émis à son encontre une demande d’extradition en 2008.

Nizar Trabelsi reprochait à cet arrêté ministériel de violer la Convention de sauvegarde des droits de l’homme en ce qu’une extradition l’exposerait, aux Etats-Unis, à des traitements inhumains et dégradants.

Le Conseil d’Etat estimait que ce risque de subir des traitements inhumains et dégradants n’est pas établi, car les Etats-Unis ont donné des garanties à la Belgique concernant les conditions de détention que le détenu connaîtrait dans une prison américaine.

Par ailleurs, le tribunal de première instance de Bruxelles, siégeant en référé, doit rendre sa décision cette semaine concernant l’extraction de Nizar Trabelsi de la prison de Bruges pour qu’il puisse se marier à Ittre.

Nizar Trabelsi avait été transféré au quartier de haute sécurité de la prison de Bruges quelques jours après l’annonce de l’accord de la commune d’Ittre, où il était alors incarcéré, pour son union avec Oum Maryam, une habitante de Schaerbeek.

Pour justifier ce transfert, le parquet fédéral avait dit craindre que le mariage de Nizar Trabelsi avec Oum Maryam ne le rapproche à nouveau du milieu terroriste.

Il avait aussi affirmé craindre que cette union influe sur la procédure d’extradition de Nizar Trabelsi vers les Etats-Unis.