Chine: la militante handicapée Ni Yulan sort de prison

La célèbre militante chinoise des droits de l’Homme Ni Yulan a annoncé samedi avoir été libérée de prison, «dans un très mauvais état de santé», la maladie s’ajoutant aux tortures qui l’ont laissée handicapée. «Je suis sortie ce matin. Mon mari et ma fille sont venus me chercher», a déclaré par téléphone Mme Ni, qui se déplace en fauteuil roulant. «Actuellement je me trouve en très mauvais état de santé car, en plus des blessures que j’ai subies quand j’ai été torturée avant d’aller en prison, je souffre d’un cancer de la thyroïde et d’un lymphome derrière l’oreille gauche», a ajouté la militante des droits civiques. Ni Yulan et son mari Dong Jiqin avaient été arrêtés en avril 2011, alors qu’une répression accrue s’abattait sur des dizaines de militants des droits de l’Homme, le régime communiste craignant les risques de propagation du printemps arabe à la Chine.