Terrorisme: protection étendue pour nos ministres et leurs familles

Le Premier ministre Di Rupo, les ministres de la Justice, Annemie Turtelboom; de l’Intérieur, Joëlle Milquet; de la Santé, Laurette Onkelinx. Plus l’ancien ministre Stefaan De Clerck et trois magistrats. Depuis l’extradition de Nizar Trabelsi vers les États-Unis, ces huit personnalités sont mises sous protection. Et d’autres devraient suivre, selon nos informations. L’évaluation était en cours hier.

Les autres personnes à protéger peuvent être nombreuses. Tout d’abord, il y a la famille des ministres concernés. La surveillance peut être visible (par exemple présence d’un policier en uniforme) ou très discrète (policiers en civil, surveillance électronique ou téléphonique). Parmi les autres personnes potentiellement menacées, on peut citer tous les intervenants dans le dossier Trabelsi. Depuis les policiers qui l’ont arrêté en septembre 2001, au lendemain des attentats de New York aux magistrats, avocats, témoins.