Cyclisme: Joaquin Rodriguez prend sa revanche en remportant le Tour de Lombardie

Déjà vainqueur l’an passé, le Catalan a ataqué au même endroit, à 10 kilomètres de l’arrivée, pour s’adjuger un succès qui ressemble à un lot de consolation, une semaine après sa déception du Championnat du monde à Florence (2e).

«Ce n’était pas facile, tout le monde savait que je voulais gagner», a exulté «Purito» Rodriguez.

Sous la pluie, Voeckler a lancé une offensive de grande ampleur à 63 kilomètres de l’arrivée en rejoignant puis en distançant un petit groupe de coureurs échappés (Valverde, Quintana, Santaromita, Gasparotto, G. Caruso).

Le Français a basculé au sommet du Ghisallo et ses célèbres cloches, à 46 kilomètres de l’arrivée, avec près de trois minutes d’avance sur un peloton d’une quarantaine d’unités.

L’écart a fondu (1 min 30 sec en 12 km) à l’approche de la dernière difficulté, la Villa Vergano, en raison de la poursuite animée par trois équipes (Katusha, Movistar, Saxo).

Voeckler a été repris sur cette rampe à 11,5 kilomètres de la ligne, quelques instants avant une accélération d’un autre Français, Thibaut Pinot, contré par l’Italien Domenico Pozzovivo.

Le champion du monde, le Portugais Rui Costa, s’est dévoué pour le compte de Valverde à la poursuite de Voeckler. L’Italien Vincenzo Nibali a abandonné sur chute, au seuil des 100 derniers kilomètres.

Rodriguez, qui est âgé de 34 ans, a donné à l’Espagne son deuxième succès en 107 éditions du Tour de Lombardie. L’an passé, il avait mis fin à la longue disette du cyclisme de son pays dans la «classique des feuilles mortes».