Boehringer Ingelheim prévoit de supprimer 1.100 emplois aux États-Unis

Le groupe pharmaceutique allemand Boehringer Ingelheim prévoit l’abandon au cours des prochains mois des activités de sa filiale américaine de médicaments Ben Venue, devant se traduire par la suppression de 1.100 emplois, rapporte dimanche la presse allemande. Ben Venue, dont l’usine est située à Bedford dans l’Ohio, arrêtera sa production d’ici la fin de l’année, a déclaré un porte-parole du groupe au quotidien régional allemand «Allgemeine Zeitung». Ce site produit notamment le médicament anticancer Doxil pour le compte du géant américain Johnson & Johnson (J&J). Le groupe a également annoncé qu’un plan social serait mis en oeuvre pour les 1.100 employés de cette filiale, sans toutefois donner de détails concernant les implications financières de cette procédure.