Eugène Rwamucyo, un médecin suspecté d’avoir participé au génocide rwandais, vit et travaille à Anderlues

Eugène Rwamucyo partage avec son épouse et leurs deux enfants une coquette villa installée à la chaussée de Mons, à Anderlues. Bardé de diplômes, ce médecin a mis ses compétences professionnelles au service d’une asbl, dont le siège social est référencé à son adresse personnelle. Bref, de prime abord, l’homme originaire du Rwanda semble sans histoire. Mais, ce n’est qu’une apparence…

Et pour cause : Eugène Rwamucyo, condamné par contumace à la prison à perpétuité au Rwanda, est suspecté d’avoir activement participé, en 1994, au génocide rwandais qui a coûté la vie à près de 800.000 personnes, en majorité Tutsis.

Le médecin, toujours recherché par Interpol, vient d’ailleurs d’être inculpé pour « participation à une entente en vue de commettre le crime de génocide » par deux magistrats, attachés au pôle « crimes contre l’humanité » du tribunal de grande instance de Paris. Les deux magistrats ont toutefois décidé de le placer sous le statut de témoin assisté concernant les crimes de « génocide et complicité ».

Retrouvez toutes les informations dans nos éditions de ce mardi.