Le Parlement européen met des conditions à l’approbation du budget 2014-2020

Le Parlement européen pourrait ajourner son vote, prévu le 23 octobre, sur le budget de l’UE pour la période 2014-2020, au cas où les Etats membres ne versent pas les 3,9 milliards d’euros qui manquent pour boucler l’année 2013, ont prévenu mardi les négociateurs du Parlement. Le Parlement européen «veut l’assurance que les crédits de paiement qui manquent pour terminer 2013 soient obtenus», a affirmé lors d’une conférence de presse le président de la commission des budgets, Alain Lamassoure. Dans le cas contraire, le vote sera reporté. «Tant que nous n’avons pas les 3,9 milliards, il n’est pas question de soumettre» le budget au vote, a souligné l’élu conservateur français. Les eurodéputés posent une autre condition à l’organisation de ce vote, destiné à mettre un point final à un bras de fer de plusieurs mois avec les Etats membres pour définir le budget de l’Union pour les sept ans à venir. Ils veulent des précisions sur la composition et le fonctionnement du futur groupe de travail chargé de réfléchir à une réforme des «ressources propres» de l’UE, afin de rendre le budget communautaire moins dépendant du bon vouloir des Etats.