Sporting Charleroi: "Nous rejetons les pseudos-supporters qui sont responsables des dégâts causés au Standard l’an dernier"

Les supporters du Sporting Charleroi n’ont visiblement pas apprécié les nombreuses mesures de sécurité mises en place par le club et la police pour le déplacement au Standard de Liège. Il faut dire que la dernière rencontre entre les deux équipes, à Sclessin, s’était soldée par des sièges arrachés, des fumigènes et l’arrêt provisoire de la rencontre suite au comportement de quelques énergumènes...

Il était notamment demandé aux supporters des Zèbres de se présenter à la boutique du club pour retirer leur place. Finalement, une personne pourra acheter une place pour plusieurs supporters, à condition d’obtenir une photocopie de la carte d’identité de chaque supporter ainsi qu’une procuration de celui-ci ("je soussigné XXX donne procuration à YYY pour acheter une place au match Standard - Charleroi en mon nom", date et signature).

La direction du Sporting Charleroi a également voulu expliquer, par voie de communiqué, sa notion de « vrai supporter », qui a visiblement fait polémique. « (Les supporters) que nous rejetons sont ces pseudo-supporters, majoritairement étrangers au club, et ceux qui s’y associent, qui étaient présents à Sclessin l'an dernier et sont les responsables de la plupart des dégâts causés dans et autour du stade. Nos supporters doivent comprendre que nous ne pouvons, à cause de ces personnes, risquer de devoir encore intervenir financièrement (les dégâts de l'an dernier ont coûté à votre club favori plus de 20.000 euros) et, ce qui serait beaucoup plus préjudiciable à tous, de subir la sanction d'un match à huis clos comme l’avait requis l’URBSFA en 2012 », explique la direction.

Reste que le match se déroule dans de bonnes conditions, ce 20 octobre prochain...