La police new yorkaise identifie «Baby hope», une fillette découverte morte, il y a 22 ans

La police s’est refusée à communiquer son nom, l’enquête étant toujours en cours pour essayer de localiser le père, mais le New York Post l’a identifiée comme Angelica Ramirez.

La police avait annoncé mardi ce «développement majeur» sur son compte Twitter, affirmant avoir retrouvé la mère de l’enfant. «Les enquêteurs n’ont à aucun moment abandonné», a précisé le patron de la police de New York, Ray Kelly.

La découverte du corps de la petite fille, en juillet 1991, reste un souvenir très douloureux dans la ville. Agée de 3 à 5 ans selon la police, visiblement sous-alimentée, elle portait des traces de coups et d’agression sexuelle. Elle pesait 11 kilos. Le petit corps, jamais réclamé, avait été trouvé dans une glacière abandonnée près d’une voie rapide au nord-ouest de Manhattan, dans le quartier de Washington Heights.

En 1993, la police avait organisé des obsèques pour la jeune enfant, surnommée «Baby Hope» (bébé espoir). Plusieurs centaines de personnes y avaient assisté. Elle avait été ensuite enterrée dans un cimetière du Bronx, sous ce nom «Baby Hope», avec une seule date «23 juillet 1991», et une affichette portant un numéro de téléphone et précisant: «L’identité de cette petite fille reste inconnue. Si vous avez la moindre information, appelez.»

Cet été, la police avait encore distribué des prospectus dans le quartier de Washington Heights, avec le visage redessiné de l’enfant et la photo de la glacière, offrant 12.000 dollars de récompense pour toute information permettant de résoudre le mystère.

Selon la presse, c’est une dame, se souvenant d’une conversation avec une jeune femme lui ayant confié que sa soeur avait été tuée, qui a permis de remonter jusqu’à la mère. Le père serait un immigré mexicain.