En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Ce lundi, la commune de Pepinster a pris une décision importante concernant la collecte des immondices dans certaines zones. En effet, le système de collecte par conteneur va être arrêté à partir du mercredi 22 septembre dans les rues sinistrées par les inondations.

Cela concerne les zones du centre-ville situées à proximité de la Hoëgne et de la Vesdre. La collecte s’effectuera de manière temporaire avec exclusivement l’utilisation des sacs jaunes communaux (NDLR : ceux-ci sont en vente chez Aldi et chez Delhaize). Le jour de ramassage sera toujours le mercredi.

Pour l’échevine de l’Environnement, cette décision s’explique par plusieurs choses. « Il faut savoir que des centaines de conteneurs ont été emportés ou détruits suite aux inondations », explique Doris Quadflieg. « Nous en avons retrouvé à Angleur et même non loin de Maastricht. Certains étaient broyés, coupés en deux... Si nous sommes affiliés à Intradel, nous organisons nous-même la collecte des immondices au niveau des conteneurs. Nous avons notre propre prestataire de services avec Suez. Et à l’heure actuelle, il n’est pas possible de remettre des conteneurs dans les 1.600 maisons sinistrées après les inondations car il n’y a pas assez de stock. Puis ce ne serait pas simple à organiser vu l’état encore de certaines zones sinistrées. Toutes ces raisons nous ont poussés à renoncer à la collecte des déchets par conteneur et de passer temporairement à l’utilisation des sacs jaunes communaux. »

Au moins jusqu’en 2022

Si ce système de collecte via les sacs communaux est temporaire, il va néanmoins durer au minimum quelques mois. Car on ne devrait pas revenir au système des conteneurs avant 2022.

Et si des voix se sont déjà élevées au sein des habitants concernés par ces mesures et qui pensent qu’ils vont devoir payer plus, Doris Quadflieg tient à les rassurer. « Nous avons effectivement déjà eu beaucoup de réactions de citoyens qui pensent qu’ils vont devoir payer plus en achetant les sacs communaux », détaille l’échevin de l’Environnement. « Mais ce ne sera pas le cas car ils ne paieront plus leurs kilos vu qu’il n’y aura plus de levées pour les conteneurs durant un certain temps. Ce système prévaudra effectivement durant quelques mois. Et puis il est important de préciser que nous sommes tenus par la loi de maintenir une taxe immondice pour les citoyens. C’est une disposition légale afin de respecter le coût vérité. »

Avant de repasser au système de collecte via les conteneurs, Pepinster devra donc attendre que la vie reprenne quelque peu son cours et que les zones sinistrées se reconstruisent.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ****** ** ******* ** ********* * **** *** ********* ********** ********** ** ******** *** ********** **** ********* ****** ** ****** ** ******** ** ******** *** ********* ** ***** ******** ** ****** ** ******** ** ********* **** *** **** *********** *** *** ************

**** ******** *** ***** ** ************ ******** ** ********** ** ** ******* ** ** ** ******* ** ******** ************** ** ******** ********** **** ************* *************** *** **** ****** ********* ************ ******* **** ** ***** **** **** ** **** ********** ** **** ** ********* **** ******** ** *********

**** ************* ** ****************** ***** ********* ************ *** ********* ******* ********** **** ****** *** *** ********* ** ********** *** ***** ********* ** ********* ***** *** ******************** ******** ***** ********** ************ ** ***** ********* ** ******* ** ***** *** **** ** *********** ******** ******** ******** ******* ** ******* ** **** ****** ********* ** ********* **** ********** ********** ** ******** *** ********** ** ****** *** *********** **** ***** ***** ****** *********** ** ******** **** ***** ** ** ********* ********* ** ******* *** ******** ** ******** *** ********** **** *** ***** ******* *********** ****** *** *********** *** ** ***** * *** ***** ** ****** **** ** ** ****** *** ****** ** ********* ** ********* ****** ** ********* ***** ************ ****** *** ******* **** *** ******** ** ******** ** ** ******** *** ******** *** ********* ** ** ****** ************** ** *************** *** **** ****** ******************

** ***** ********** ****

** ** ******** ** ******** *** *** **** ********* *** *********** ** ** ********** ***** ** ******* ******** ***** *** ** ** ******* *** ******* ** ******** *** ********** ***** *****

** ** *** **** ** **** ****** ********* ** **** *** ********* ********** *** *** ******* ** *** ******* ******** **** ****** ***** ***** ***** ********* ***** ** *** ********* ************ ***** ************* ****** ** ******** ** ********** ** ******** *** ******* ******** **** ****** ***** **** ** ******** *** **** ****************** ********* ************ ** ****************** ************ ** ** **** *** ** *** *** *** ** ******** **** ***** ***** ** ******* ***** **** **** ** ******* **** *** ********** ****** ** ******* ****** ** ******** ********** ************* ****** ******** ***** ** **** ** *** ********* ** ********* *** **** ****** ***** *** ** *** ** ********* *** **** ********* **** *** ********* ******* *** *********** ******* **** ** ********* ** ***** *****************

***** ** ******** ** ******** ** ******** *** *** *********** ********* ***** **** ******** *** ** *** ******** ******* *** *** ***** ** *** *** ***** *********** ** ***************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles