Assises de Liège: Xavier Lurquin nie avoir tué Didier Hodeige

Xavier Lurquin, un Liégeois de 23 ans accusé d’avoir commis un vol avec circonstance aggravante de meurtre, a contesté lundi lors de son interrogatoire devant la Cour d’assises de Liège avoir tué Didier Hodeige. Il se dit étranger aux faits et affirme se trouver en prison à la place de quelqu’un d’autre. Xavier Lurquin est accusé d’avoir tué Didier Hodeige entre le 26 septembre et le 1er octobre 2011 à Liège. Il a été interrogé au cours de la première journée de son procès par le président Xavier Ghuysen. Né dans une famille de 4 enfants, Xavier Lurquin a connu plusieurs changements d’écoles et de lieux de vie. Il a appris la mécanique mais a arrêté ses études à l’âge de 18 ans. Vers 19 ans, il a rencontré une jeune femme mais a été impliqué dans des scènes de violences familiales. Trois mois avant les faits qui lui sont reprochés, Xavier Lurquin a été congédié par sa compagne. Il s’est retrouvé à la rue et a fréquenté un parc public, où il a fait la connaissance des marginaux qui s’adonnaient à une consommation importante de «Cara Pils» (une bière blonde bon marché). C’est dans ce contexte que l’accusé a fait la connaissance de Didier Hodeige. Plusieurs scènes de coups les ont opposés entre mai et septembre 2011. Xavier Lurquin prétend qu’une autre bagarre les a opposés le 26 septembre, au cours de laquelle il s’est emparé de différents vêtements ou objets appartenant à Didier Hodeige, emportés dans des sacs estampillés «Lidl». Des traces de sang de la victime ont été retrouvées sur ces sacs ainsi que sur le pantalon de Xavier Lurquin. L’accusé a soutenu que ce sang ne provenait pas de la scène de crime mais de bagarres antérieures qui les auraient opposés. L’enquête a démontré que Xavier Lurquin a lavé ce pantalon et ses chaussures vers le 8 octobre 2011 en utilisant une demi-bouteille de détergeant. L’enquête a par ailleurs démontré qu’il ne lavait jamais ses vêtements, à l’exception de ses paires de chaussettes. Malgré les éléments à sa charge, dont des témoins qui affirment avoir reçu des confidences précises, Xavier Lurquin nie les faits qui lui sont reprochés. «Je n’ai jamais commis cet homicide. Je n’ai jamais tué personne. Les témoins fabulent. Je le vis très mal car je n’ai rien à voir avec cette histoire. Je me retrouve en prison à la place de quelqu’un d’autre», a-t-il affirmé. C’est la maman de Didier Hodeige qui a découvert son corps en partie incendié. Les policiers, les enquêteurs et le juge d’instruction ont précisé que l’endroit était délabré et que la scène ressemblait à celle d’un massacre. Les médecins légistes seront entendus mardi matin.