Opération mare nostrum: 400 immigrés secourus au large de la Sicile

Environ 400 immigrés ont été secourus dans le canal de Sicile, au lendemain du lancement par Rome de l’opération «Mare nostrum» pour renforcer son dispositif militaire et humanitaire en Méditerranée.Ces sauvetages sont intervenus dans trois opérations distinctes. 80 personnes à bord d’un canot pneumatique dans les eaux libyennes ont été secourues par un navire marchand, déroutées par les capitaineries de port. Les autres opérations ont été menées par deux navires militaires italiens, la frégate Espero et le patrouilleur Vega. L’une a sauvé un groupe de 80 immigrés en difficulté à plus de 100 km au sud de Lampedusa et l’autre 210 personnes à environ 80 km au sud de la petite île italienne. Devant l’afflux de migrants, et le souci d’être plus «efficace pour les accueillir», la région Sicile, dont dépend administrativement Lampedusa, a proclamé l’état d’urgence, afin de fournir «le maximum d’outils à la protection civile locale», selon son président, Rosario Crocetta. Ces sauvetages interviennent au lendemain de la décision du gouvernement italien de lancer l’opération «Mare nostrum» -nom donné à la Méditerranée du temps de l’empire romain- visant à renforcer le dispositif militaire dans la zone pour éviter la répétition de drames comme les deux naufrages qui ont fait environ 400 morts en une semaine.