L’Angola redevient le premier acquéreur d’armements russes en Afrique

La Russie vient de conclure avec l’Angola des contrats militaires représentant un milliard de dollars, qui font de Luanda le premier client d’armements russes en Afrique, a rapporté mercredi le quotidien russe Vedomosti. Ces contrats portent notamment sur la livraison de 18 avions de chasse Soukhoï-30 datant des années 1990 et utilisés auparavant par l’Inde, précise le journal, qui cite une source au sein de la société publique en charge des exportations d’équipements militaires. Ils ont été signés la semaine dernière à l’occasion d’une visite en Angola du vice-Premier ministre russe Dimitri Rogozine. Vedomosti rappelle que l’Angola entretenait des liens étroits avec l’URSS, qui a équipé son armée dans les années 1970 et 1980 pendant la longue guerre civile traversée par le pays. Avec le retour de la paix en 2002, l’Ouganda avait pris sa place de premier client de Moscou sur le continent africain. Les ventes d’armes de la Russie ont augmenté de manière considérable depuis dix ans et ont atteint en 2012 un montant record de plus de 15 milliards de dollars, ce qui en fait le deuxième fournisseur d’équipements militaires de la planète après les Etats-Unis.