Le Monténégro souhaite entrer dans l’Otan «dès que possible»

Le Monténégro souhaite devenir un pays membre de l’Otan « dès que possible », a réaffirmé mercredi son président, Filip Vujanovic, en étant reçu au siège de l’Alliance atlantique à Bruxelles. « Je veux insister sur le fait que le Monténégro est prêt à poursuivre sa collaboration et souhaite devenir membre de l’Otan dès que possible », a déclaré M. Vujanovic à l’issue d’une rencontre avec le secrétaire général de l’alliance, Anders Fogh Rasmussen. Ce dernier a salué « les efforts soutenus » du Monténégro pour se rapprocher de l’Otan et de l’Union européenne. « C’est un long processus », a-t-il précisé, en appelant Podgorica « à poursuivre les réformes » nécessaires afin de « renforcer l’Etat de droit, combattre la corruption, moderniser les forces armées… » En 1999, l’Otan avait mené une campagne aérienne au Monténégro, ainsi qu’au Kosovo et en Serbie, contre les troupes du président Slobodan Milosevic. Après son indépendance en 2006, le Monténégro a engagé, comme plusieurs pays des Balkans, un rapprochement avec l’Otan et est engagé dans son plan d’action pour l’adhésion (MAP). Il participe à la force internationale en Afghanistan avec un petit détachement basé à Mazar-e-Sharif.