Sarah Turine dénonce le «dérapage» de Pauwels, l’animateur répond: «Il faut bien qu’elle justifie son mandat politique…»

Lors de la mi-temps de Belgique-Pays de Galles, Stéphane Pauwels avait choqué bon nombre de téléspectateurs en expliquant, dans un échange avec Serge Vermeiren, que Stromae était « un garçon de couleur bien intégré ». Les réactions sur les réseaux sociaux ont été nombreuses et l’animateur de RTL-TVI s’est défendu sur Twitter d’être raciste et nie toute intention en ce sens. « Les critiques sont non-fondées sur Stromae. Nous nous sommes embrassés avant le match et il est formidable ! Je lutte contre le racisme depuis toujours », a-t-il confié.

La polémique n’est cependant pas éteinte pour autant. Sur le site de La Libre Belgique, Sarah Turine s’est fendue d’une opinion, expliquant que Stéphane Pauwels était bien à l’origine d’un « dérapage ». Elle s’explique : « Parler d’intégration à propos de quelqu’un qui est né en Belgique et qui a grandi en Belgique tout ça parce qu’il est de couleur, c’est un dérapage, oui ! Parce que cela perpétue le préjugé que si on est basané forcément il n’est pas naturel qu’on se sente belge à part entière et que forcément on a besoin de faire un effort pour s’intégrer… Oui, c’est un dérapage ! Le plus inquiétant dans la réaction de Stéphane Pauwels c’est qu’il ne semble pas se rendre compte de la gravité de ses propos. »

Elle n’accuse cependant pas Stéphane Pauwels de racisme pour autant, mais plutôt de maladresse : « Ses propos sont maladroits et empreints de sous-entendus qui montrent que les clichés ont la peau dure ».

Sur Twitter, l’animateur de RTL-TVI a répondu à l’ancienne co-présidente d’Ecolo : « Turine, de la récupération politique ! Faut bien justifier un mandat politique… Les propos incompris étaient (dit) dans l’euphorie. C’était du respect pour Stromae ». Il s’insurge également contre les actions de Sarah Turine à Molenbeek : « Quand elle fera un dixième d’action à Molenbeek de ce que j’ai fait dans les quartiers ! » La politique va-t-elle désormais se mêler de la polémique ? Le débat est en tout cas lancé…