Une gardienne d’enfants de Langemark soupçonnée de maltraitance: un des enfants dont elle avait la charge emmené aux urgences

Les faits ont éclaté au grand jour en automne 2012 lorsque des parents ont porté plainte. Leur fils de quatre ans avait été admis aux urgences en octobre 2012 après avoir été secoué par cette gardienne. Le parquet d’Ypres a donc ouvert une enquête et le dossier a été renvoyé le 27 septembre devant le tribunal correctionnel. Patricia V. n’a pas fait appel mais continue de nier les fait.

Concernant l’enfant de quatre ans, elle devra répondre de coups et blessures volontaires avec les circonstances aggravantes que la victime a été momentanément invalide et a dû être transférée aux urgences. De plus, il s’agit d’une personne dont elle avait la garde. Quatre dossiers se sont également ajoutés à cette affaire, qui datent de mars et octobre 2010, juin 2011 et avril 2012.

Selon différentes sources, Patricia V. n’avait jamais pu obtenir l’autorisation de s’établir en tant que gardienne indépendante. Ses professeurs avaient rendu un avis négatif à son sujet et elle avait mauvaise réputation aux endroits où elle avait effectué ses stages. La gardienne donnait apparemment l’impression d’être paresseuse, ne jouait jamais avec les enfants et faisait même un petit somme les après-midi, lorsque les enfants se trouvaient dans leur lit.