Le Jury publicitaire émet un avis réservé sur la campagne de Gaïa à propos de l’abattage rituel des moutons

«La seule chose que nous ayons faite, c’est raconter une histoire à partir du point de vue d’un mouton. Il ne faut pas chercher autre chose. Le spot s’adresse en outre aux politiques parce que l’opinion publique est déjà d’accord avec nous», a déclaré la directrice de Gaïa Anne De Greef.

Selon le JEP, il ne faut pas voir dans ce spot des déclarations racistes ou dénigrantes à l’égard d’une catégorie de personnes.

La suite de l’avis met toutefois en avant le caractère choquant de la campagne.

«Le Jury estime que cette campagne peut être choquante pour une partie du public qui court le risque de faire un lien avec les déportations et l’extermination de certains groupes ethniques. Il est par conséquent d’avis que ce spot radio peut provoquer des réactions négatives auprès d’une partie du public», dit-il dans son avis dont Belga a obtenu une copie en néerlandais.