Le papa d’Adnan Januzaj fâché sur Wilmots: le joueur serait d’accord de porter le maillot de... l’Angleterre

Le papa d’Adnan Januzaj a fait savoir publiquement son mécontentement, et le mot est faible, envers Marc Wilmots, ce mercredi.

La cause de la fâcherie: une déclaration du sélectionneur fédéral au micro de la RTBF. «J’ai envoyé un signal clair à Adnan Januzaj. La balle est dans son camp. Cependant, je ne voudrais pas le mettre sous pression. La décision lui appartient et je respecterai son choix. Je suis impatient de parler avec Adnan et son entourage», a déclaré Wilmots, appelé dans la foulée à évoquer, en général, le cas des joueurs disposant de plusieurs choix de sélection. «Je respecte le choix de chacun. Mais nous céderons de notre part à aucun chantage

Wilmots n’a cité personne. Mais le clan Januzaj l’a pris pour lui... «Je trouve cela très impoli. Je suis en colère. Chantage? Quel chantage? Nous n’avons jamais demandé une sélection avec les Diables rouges. La fédération belge doit attendre la décision d’Adnan. Mais ce type de déclaration ne contribuera pas à faire avancer les choses. Je ne peux que leur donner un bon conseil: laissez-le en paix!»

Anglais, sous conditions...

Une déclaration qui est tombée ce mercredi après-midi, soit quelques heures avant un article publié par le Daily Mail. Un article dans lequel nos confrères expliquent que le joueur est d’accord de jouer pour l’Angleterre «à condition que la fédération parvienne à obtenir une dérogation afin de naturaliser le joueur avant qu’il n’ait passé cinq ans en Angleterre», la condition habituelle pour n’importe quel citoyen.

Normalement, le joueur, arrivé à 16 ans en provenance d’Anderlecht, aurait encore trois ans à attendre. Normalement...