En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Portes ouvertes à E6K: plus de 100 formations aux métiers du numérique

Qui dit rentrée scolaire, dit choix d’orientation. À l’heure où la crise sanitaire a donné un coup de rein global à la transition numérique, beaucoup songent aujourd’hui à s’orienter ou se réorienter vers les métiers du numérique. E6K, le centre de formation en technologies numériques, a ouvert ses portes ce mercredi pour présenter ses formations.

Pour offrir un aperçu de l’ensemble du catalogue de formations numériques dispensées cette année dans le centre-ville de Charleroi, E6K et ses partenaires de formations (le Centre IFAPME de Charleroi, Technofutur TIC, BeCode, l’ULB et l’UMONS, ainsi que CharleWood) ont organisé ce mercredi 22 septembre leur toute première journée portes ouvertes.

C’était là une occasion unique de venir découvrir, à travers une vingtaine d’ateliers et espaces de démonstrations, les applications et débouchés offerts par ces formations aux métiers du numérique.

Pour cette année 2021-2022, une centaine de formations sont dispensées au centre E6K, dont une formation en développeur Web, en digital marketing et en data et intelligence artificielle, des profils particulièrement recherchés sur le marché de l’emploi. « E6K a été créé afin de rassembler les formations numériques dans un seul et même lieu facilement accessible dans le centre-ville. L’objectif est aussi de pouvoir écouter les besoins des entreprises à la recherche de talents en matière de compétences numériques (A6K) et favoriser les synergies et les échanges entre apprenants et entreprises », présente Abd-Samad Habbachi.

Joshua Fouyon, ancien apprenant BeCode confirme l’intérêt de ces synergies : « E6K m’a permis de me former en Développement Web et de décrocher un stage chez Alstom, qui travaille sur des programmes d’innovation juste à côté, chez A6K. Aujourd’hui, je suis toujours chez Alstom en tant que Software Engineer. Se former là-bas est une opportunité unique en termes de débouchés. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo