En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Braquages en série et affaires judiciaires à Mons-Borinage: les 5 actus de la semaine

Chaque semaine, on vous fait un petit récapitulatif des informations qui ont marqué la région. Cette semaine, la police fait face à une fameuse menace : une série de braquages. L’actualité judiciaire a également été fort chargée entre les suites notamment de l’affaire Aline Thirion et celle de William Guichart.

1. Affaire William Guichart

C’est une affaire qui a ému toute la région. William Guichart, la victime, est décédé suite aux coups reçus par le Dourois Logan Brogniez. La scène s’était déroulée sur le parking d’Aldi en novembre 2019. Logan avait été condamné en première instance à une peine de sept ans de prison ferme. C’est le ministère public, qui avait requis dix ans de prison devant le tribunal correctionnel du Hainaut, qui est en appel.

2. Des braquages en série

Depuis quelques semaines, la région de Mons-Borinage et des Hauts-Pays est victime de braquages en série. Ce vendredi, une bande a dévalisé une énième station-service, dans les Honnelles cette fois-ci. Personne n’a été blessé mais les individus sont repartis avec de l’argent et des cigarettes. C’est déjà le 8e braquage qui a lieu dans la région… La police mène l’enquête.

de videos

3. Des commerçants armés

Des commerçants de la région de Mons-Borinage sont jugés en appel pour port d’armes. En 2019, les autorités fédérales lançaient une vaste opération visant des personnes ayant acheté des armes illégalement en France, au sein d’une armurerie de Maubeuge. Les commerçants de la région craignaient en fait les home-jackings menés par la bande de Farid Hakimi

4. Un décès suite à un incendie

Ce jeudi soir, un incendie s’est déclaré à Mons, à la chaussée du Roeulx. Les pompiers ont très vite réussi à maîtriser l’incendie. Un périmètre de sécurité avait tout de même été établi autour des lieux. Malgré l’intervention des secours, la victime, un homme âgé de 37 ans, n’a pas survécu.

5. L’affaire Aline Thirion

Nouveau rebondissement dans l’affaire Aline Thirion. La femme de 52 ans avait été retrouvée morte ligotée en décembre 2014, à son domicile, dans la commune de Quévy. Depuis le début, son mari est désigné comme le principal suspect. Inculpé d’homicide volontaire et placé sous mandat d’arrêt, l’époux d’Aline n’a jamais cessé de clamer son innocence. Sa version est en effet bien différente… Il risque d’être renvoyé devant la cour d’assises.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo