Violences en Egypte et en Syrie: le Hamas nie toute ingérence

Le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a assuré samedi que le mouvement islamiste palestinien n’était en rien impliqué dans les violences en Egypte et en Syrie. «Nous ne nous sommes ingérés dans les affaires d’aucun pays et ne sommes impliqués dans les événements ou les divergences ou les conflits intérieurs d’aucun pays», a assuré M. Haniyeh lors d’un discours à l’occasion du deuxième anniversaire de l’échange du soldat israélien Gilad Shalit contre 1.027 prisonniers palestiniens, célébré à Gaza comme une victoire de la «Résistance».