Fukushima: de l’eau de pluie contaminée a peut-être coulé en mer après le passage du typhon Wipha

Tokyo Electric Power (Tepco) a expliqué que l’eau de pluie avait débordé des zones où sont installés des réservoirs de stockage de liquide radioactif.

Ces citernes sont scellées sur une dalle de béton entourée d’une petite digue de 30 cm. Mais lorsqu’il pleut des trombes, l’eau s’accumule dans ces zones au point de dépasser la hauteur des digues et de déborder en emportant avec elle des substances radioactives.

À un endroit, l’eau de pluie a affiché une teneur en strontium 90 de 710 becquerels par litre et est peut-être en partie descendue vers l’océan.

À un autre endroit, l’eau de pluie qui est restée à l’intérieur des zones des réservoirs a affiché un niveau de strontium 90 de 12.000 becquerels par litre.

Au total, de l’eau a débordé en 12 emplacements, mais les degrés de contamination et quantités restent inconnus.

Après avoir indiqué que le typhon meurtrier Wipha qui a arrosé le sud et l’est du Japon mi-semaine passée n’avait pas provoqué de dégâts à Fukushima-Daiichi, Tepco a reconnu que plusieurs problèmes s’étaient produits, dont des débordements d’eau contaminée.

Tepco a aussi confirmé qu’avait eu lieu dans l’enceinte de la centrale un petit glissement de terrain, initialement signalé par des travailleurs du site via internet.

La centrale de Fukushima Daiichi regorge d’eau radioactive en partie stockée dans un millier de réservoirs de divers types ou accumulée dans les sous-sols du site. Tepco se débat depuis plus de deux ans et demi avec ce liquide dont la quantité augmente de jour en jour.