La Commission veut durcir l’arsenal de l’UE contre les armes à feu

La Commission européenne a appelé lundi à un durcissement de l’arsenal réglementaire de l’UE pour limiter les violences liées aux armes à feu, qui tuent en moyenne plus de mille Européens par an. L’objectif est de mieux «lutter contre l’usage illégal des armes à feu», pour empêcher criminels et déséquilibrés de profiter des vides juridiques et hiatus entre les règles des Etats-membres, a expliqué la commissaire aux Affaires intérieures, Cecilia Malmström. Car si l’UE a «parmi les règles les plus strictes» en la matière, son dispositif reste vulnérable, au point que, selon les services concernés, environ un demi-million d’armes à feu perdues ou volées y circulent de manière illégale. Europol estime pour sa part à plus de quatre millions les armes non-déclarées circulant dans les Balkans, à l’intérieur ou aux frontières de l’UE.