60 ans de l’explosion au charbonnage du Many (Seraing), ce jeudi: Pierre, jeune géomètre de 21 ans, avait pourtant prévenu...

Parmi eux, Pierre, 21 ans, la plus jeune victime. Neuf jours plus tôt, le jeune homme, issu d’une famille de dix enfants, venait d’être nommé ‘géomètre des mines’, après avoir suivi des cours du soir en parallèle avec ses journées au charbonnage. «  Le dimanche avant le drame, nous étions allés voir la Féerie sur glace à Coronmeuse et Pierre était tracassé », raconte Charles, son frère cadet. « Il trouvait que les hommes travaillaient dans de mauvaises conditions, qu’il n’y avait pas d’aération pour évacuer les gaz. Il l’avait dit à son chef, qui lui avait répondu que le site allait fermer et que ça ne valait donc pas la peine de faire des frais… « On de ces djoû, ça va potchî » (un de ces jours, ça va exploser, Ndlr), m’avait-il dit  ».

Le site, exploité depuis 127 ans, devait définitivement fermer deux mois plus tard.

Plus d’informations à ce sujet dans La Meuse édition Liège de ce jeudi, ainsi que dans nos éditions numériques, sur http://num.sudinfo.be