Orina Wyness a déménagé 60 fois!

Si pour beaucoup d’entre nous un déménagement représente beaucoup de stress, pour Orina Wyness, c’est une habitude annuelle.

À 80 ans, Orina aura vécu dans soixante maisons différentes. D’Australie en Tasmanie, Orina et son mari restaient toujours minimum trois mois dans une maison et maximum sept ans.

Aujourd’hui, les deux époux ont décidé de s’installer pour de bon. Ray, le mari d’Orina, était un ancien marin. Aujourd’hui retraité, il n’est plus nécessaire pour lui de traverser les continents.

«  Je ne me suis jamais ennuyée quand je déménageais. Je n’ai jamais perdu cette excitation de découvrir une nouvelle maison, une nouvelle région. Seulement, lorsqu’on vieillit, c’est plus fatigant de déménager. Je n’ai plus la force pour emballer tous mes cartons  », explique cette grand-mère au Daily Mirror. «  Voyager m’a permis de rester jeune  », affirme-t-elle.

Après treize ans de vie commune, l’achat d’une première maison

Tout a commencé lorsqu’Orina a épousé Ray en 1955. Ils avaient fait connaissance dans la marine anglaise. Les jeunes époux ont alors loué leur première maison mais ont vite dû déménager vers un logement plus grand après la naissance de leur fille.

Deux garçons plus tard, le couple Wyness avait déjà loué deux autres maisons. C’est seulement en 1968, qu’ils ont décidé d’acheter leur premier chez eux.

Mais le travail de Ray dans la marine a fait qu’il devait s’absenter durant de longue période pour aller jusque Gibraltar, la France ou l’Australie.

Une scolarité compliquée pour Susan

En huit ans, leur fille Susan a connu seize écoles différentes après que la marine ne décide de lui offrir une scolarité en pensionnat. «  Elle était plus jeune que tout le monde là-bas, mais elle est tellement maligne qu’elle arrivait à suivre le rythme.  »

En 1973, Ray quitte la marine et le couple devient propriétaire d’une nouvelle petite maison… qu’ils n’habiteront malheureusement jamais. Pendant deux ans, ils la loueront avant de la vendre et de déménager vers l’Australie.

«  J’ai souvent souhaité avoir une boule de crystal. Plusieurs des maisons que nous avons achetés valaient une véritable fortune, mais nous n’en savions rien et les revendions pour des pacotilles.  » raconte Orina. «  C’est incroyable ce que coûte l’immobilier aujourd’hui ! Je comprends que les jeunes n’arrivent pas à obtenir un prêt immobilier  »poursuit-elle.

Retour au point de départ

Après sept ans, la famille Wyness quitte l’Australie pour revenir en Grande-Bretagne car la mère d’Orina vient de perdre la vie.

Deux ans plus tard, ils poursuivent leur rythme de nomades et déménagent vers la France où ils passeront deux ans avant de repartir un an pour l’Angleterre et ensuite repartir vers l’Australie début des années 2000.

Après un bref passage en Tasmanie, le couple revient en Grande-Bretagne. «  On a continué à déménager même après que Ray ait quitté la marine parce qu’on avait pris le pli et qu’on aimait ça !  »

«  Nous ne sommes jamais partis en vacances. Si on voulait voir du pays, on déménageait tout simplement  » explique-t-elle. «  On pense constamment à la prochaine étape de notre voyage, à notre prochain déménagement. On aimerait même essayer de dessiner un triangle qui relierait tous les points du globe où nous avons vécu.  »

Aujourd’hui pourtant, avec l’âge, le voyage prend fin. Pour Orina, c’est décidé, il n’y aura plus de prochaine destination...